mercredi 1 avril 2020

La Seizième Clé

Auteur : Eric Senabre
Editions : Didier Jeunesse
Genre : Jeunesse, Science-Fiction, Fantasy
Date de sortie : 2019
Nombre de pages : 224

Quatrième de couverture
Dans l’immense manoir d’Hemyock, la vie d’Oswald est plutôt confortable : tout un personnel lui est dévoué pour qu’il développe ses talents de jeune prodige. Une étrange maladie lui interdirait tout contact avec l’extérieur : aussi ne connaît-il ni ses parents, ni le monde qui entoure la propriété. Mais à l’approche de ses 16 ans, le garçon s’interroge de plus en plus sur les zones d’ombre que compte son existence. Venue de nulle part, une jeune fille le contacte secrètement et l’incite à fuir avec elle. Mais comment sortir de ces murs ? Devant eux, le mystère est bien plus grand qu’ils ne l’imaginent…
Mon avis

La couverture et son titre m'ont immédiatement charmé ! Sans connaître le résumé, j'avais envie de lire ce livre (si mes souvenirs sont bons, il n’y avait même pas de résumé). Quand j'ai débuté ma lecture du livre, cela n'a fait que confirmer mon ressenti. J'ai été une adepte absolue (dis de cette manière, ça fait peur) de la manière de s'exprimer d'Oswald, il m'a complètement transmis sa poésie. J'aimerais qu'il y ait plus souvent des personnages qui parlent de cette manière. Il possède une répartie comme je les aime et même s'il a peur, ses mots surpassent le reste. Rien que pour ça, on sent tout de suite que ce n'est pas un adolescent ordinaire.

lundi 30 mars 2020

La Cité Saturne - Tome 6

Auteure : Hisae Iwaoka
Editions : Kana
Genre : Manga, Seinen
Date de sortie : 2011
Nombre de pages : 190

Quatrième de couverture
Les préparatifs de la navette à destination de la Terre vont bon train. Mitsu, par contre, semble encore en plein quant à sa capacité à se rendre sur la planète bleue. Pourtant, il suffirait de peu de chose pour que le garçon prenne définitivement confiance en lui...
Mon avis

Ce tome, c’est la fin de la tranquillité avant le chaos. Mitsu est décidé à aller sur la Terre et la nouvelle commence à se répandre. Rien ne va plus dans ce « tuyau » qui englobe la Terre, le système mis en place depuis tant d’années est en train de s’effondrer et ceux qui en pâtissent le plus commencent à se rebeller, sauf que cela se transforme vite en chaos tandis que les plus riches restent dans le confort de leur existence.

Quand nos souvenirs viendront danser

Auteure : Virginie Grimaldi
Editions : Fayard
Genre : Littérature Française
Date de sortie : 2019
Nombre de pages : 360

Quatrième de couverture
« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés. Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu'en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline. Quand le maire annonce qu'il va raser l'impasse - nos maisons, nos mémoires, nos vies -, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n'avons plus rien à perdre, et c'est plus excitant qu'une sieste devant Motus. »
A travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d'amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.
Mon avis

Virginie Grimaldi est une auteure que j’affectionne tout particulièrement, de ce fait, à chaque nouvelle sortie, je suis au taquet pour lire son nouveau livre. Le hasard a voulu qu’ils l’achètent à la bibliothèque près de chez moi donc je ne pouvais absolument pas passer à côté. Ça faisait quelques mois que je n’avais pas eu ma dose de Virginie Grimaldi, du coup, j’ai d’autant plus apprécié cette lecture.

vendredi 27 mars 2020

Les Mystères de Larispem, tome 1 : le sang jamais n'oublie

Auteure : Lucie Pierrat-Pajot
Editions : Gallimard (Pôle Fiction)
Genre : Jeunesse, Fantastique, Steampunk, Uchronie
Date de sortie : 2018
Nombre de pages : 320

Quatrième de couverture
1899. Dans la Cité-Etat de Larispem, trois destins se croisent : Liberté, la mécanicienne hors pair ; Carmine, l’apprentie louchébem, et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. A la veille des célébrations du nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville. Et si les « Frères du Sang » étaient revenus pour mettre leur terrible vengeance à exécution ?
Mon avis

J’ai mis une éternité à le lire alors que j’ai beaucoup aimé cette lecture (depuis cette année 2020, j’ai arrêté de commencer 10 000 lectures en même temps, c’est une de mes bonnes résolutions).

Ce livre débute sur un fait qui a réellement eu lieu : la Commune de Paris. C’est à partir de cette Révolution qui, cette fois, a fait gagner les Révolutionnaires (tous ceux qui ne faisaient pas partie de la noblesse et de la bourgeoisie, c’est-à-dire ceux qui représentaient les métiers de l’artisanat) que l'on vit la vie de Paris après ces évènements, Paris qui est d’ailleurs devenu Larispem, une cité indépendante du reste de la France. Je vous raconte tout cela parce que l’idée de base est géniale et extrêmement bien documentée. On découvre Paris d’une autre manière et personnellement, j’ai adoré déchiffrer l’argot boucher.

mardi 24 mars 2020

Martine vive Noël

Auteurs : Gilbert Delahaye et Marcel Marlier
Editions : Casterman
Genre : Album Jeunesse
Date de sortie : 2016
Nombre de pages : 32

Quatrième de couverture
En attendant le Père Noël, Jean et Martine se sont endormis. Ils rêvent… et poussent la porte d’une étrange maison. Ils y découvrent des marionnettes, des poupées, des oursons et toutes sortes d’animaux en peluche ! Des voiliers qui partent pour l’Ile au Trésor, des petits soldats, des cavaliers par milliers. Qui peut bien habiter ici ?
Mon avis

(Méga en retard je suis puisque ce livre s’appelle Martine vive NOËL et on est au mois de Mars… mais mieux vaut tard que jamais, enfin je trouve des excuses quoi).

Je n’avais pas lu de Martine depuis mon enfance et c’était super de la redécouvrir. C’est une nouvelle édition d’un ancien livre mais les dessins n’ont pas changé, c’est très nostalgique comme sensation. J’en étais presque émue.

Fingus Malister, tome 1 : Feux follets, mandragore et cadavre frais

Auteur : Ariel Holzl
Editions : Rageot
Genre : Jeunesse
Date de sortie : Octobre 2019
Nombre de pages : 192

Quatrième de couverture
« Préparez une soupe de mandragore avec 120 g de sève de mandragore et 80 g d’or des fous. Mélangez les ingrédients dans un bocal à élixir et faites mijoter une journée à feu follet. Une fois la soupe terminée, il suffit de la répandre sur tout cadavre frais pour qu’il revienne à la vie en quelques minutes. Et le rituel de zombification est accompli ! »
Apprenti seigneur maléfique, Fingus Malister sait comment il va éblouir les jurés de sa future académie de magie. Mais il a besoin de l’aide d’une sorcière plus têtue que lui...
Mon avis

Je dois avouer que j’ai voulu lire ce livre pour son auteur Ariel Holzl que j’avais envie de découvrir depuis un moment. Et une lecture jeunesse qui détend en prime, ça ne pouvait que le faire. Je l’ai lu pour Halloween, c’était fort agréable ! (Vous voyez à quel point je suis en retard !)

Je découvre Ariel Holzl et j’aime beaucoup son écriture, même si c’est un livre jeunesse (pourquoi dis-je « même si » ?) on ne s’ennuie pas une seconde, ça se lit d’une traite. Je me suis même demandée si Fingus Malister avait la possibilité de dormir… Mais on aime le fait d’être toujours dans l’action.

lundi 23 mars 2020

Cinq petits cochons

Auteure : Agatha Christie
Editions : Le Livre de Poche
Genre : Policier
Date de sortie : 2009
Nombre de pages : 224

Quatrième de couverture
Cinq témoignages accablants ont fait condamner à la détention perpétuelle Caroline, la femme de Amyas Crale, peintre renommé, mort empoisonné.
Seize ans plus tard, Hercule Poirot prend l’affaire en main. Ne s’arrêtant pas aux évidences, tirant parti du moindre indice, il fait éclater une vérité à laquelle personne ne s’attendait.
Mon avis

J’ai lu ce livre toujours pour le challenge #JeLisAgathaChristie et il ne m’a pas laissé un souvenir mémorable puisqu’il m’aura fallu plusieurs minutes pour me souvenir de l’intrigue, ahah ! Mais maintenant qu’elle me revient en mémoire (en même temps, je suis tellement en retard dans mes chroniques, c’est de ma faute…), je vais tenter de démêler mes pensées.

En réalité, j’ai passé un très bon moment avec cette histoire. On retrouve Hercule Poirot et à travers les témoignages de cinq personnages témoins d’un meurtre, on tente de démêler le vrai du faux d’un crime qui s’est déroulé il y a de nombreuses années, ce qui est d’autant plus dur d’en connaître les faits exacts.

Orange - Tome 2

Auteure : Ichigo Takano
Editions : Akata
Genre : Manga, Shōjo
Date de sortie : 2018
Nombre de pages : 208

Quatrième de couverture
Naho ne peut se résoudre à imaginer un futur dans lequel Kakeru ne serait plus de ce monde.
Aussi, la jeune lycéenne réussit à prendre sur elle, et à suivre les recommandations inscrites sur la lettre qu’elle a reçue.
Pourtant, un jour, elle réalise que les événements commencent déjà à différer de ceux qui lui avaient été prédits. Et si l’avenir était en train de changer ?
Mon avis

J’ai littéralement pleuré avec le premier tome d’Orange, ce qui ne m’était jamais arrivé pour un manga. Je ne pouvais donc pas m’arrêter en « si bon chemin ».

On en découvre beaucoup plus dans ce deuxième tome et on est un peu soulagé d’apprendre que, techniquement, si le passé (/présent) est modifié, le futur (/présent) reste inchangé. Je rajoute « (/présent) » parce que cela dépend de quel point de vue on se place. De ce fait, on l’est d’autant plus quand on sait que les choses sont différentes pour Kakeru, que ses amis vont peut-être réussir à le sauver, sans que cela ne vienne modifier quoi que ce soit dans la vie actuelle de Naho.

dimanche 22 mars 2020

Soif

Auteure : Amélie Nothomb
Editions : Albin Michel
Genre : Contemporain
Date de sortie : 2019
Nombre de pages : 162

Quatrième de couverture
« Pour éprouver la soif il faut être vivant. »
Mon avis

Est-ce que je vénère l’écriture d’Amélie Nothomb ? Oui, peut-être, on peut le dire. Mais surtout, ce livre m’a sorti d’une panne de lecture dont je peinais à me détacher. Les histoires autour de Jésus-Christ ont toujours eu tendance à me passionner et celle-ci n’y a pas fait exception puisque je l’ai dévoré. Pourtant, au moment de reposer ce livre, je n’ai aucunement la sensation d’un coup de cœur, comme s’il manquait quelque chose, sans que je ne sache quoi, pour apprécier pleinement cette lecture.

On assiste aux dernières heures de la vie de Jésus et on vit tout ce qu’il a pu ressentir (de manière fictionnelle bien entendu). C’est très intense comme lecture parce qu’on n’en vient à ressentir cette soif qui devient obsédante, elle est omniprésente. Un autre point qui m’a subjugué dans cette histoire, c’est le fait qu’il n’est pas question de religion alors que l’on parle tout de même de Jésus-Christ, ou du moins, je ne l’ai pas ressenti comme tel.

N'habite plus à l'adresse indiquée

Auteur : Nicolas Delesalle
Editions : Préludes
Genre : Fiction
Date de sortie : 2019
Nombre de pages : 224

Quatrième de couverture
La première fois qu’elle reçoit une lettre d’amour anonyme, Sissi est furieuse. C’est quand même le comble, pour une factrice ! La cinquantaine bien sonnée, un physique loin de celui de Romy Schneider, divorcée et marquée par l’accident de son fils, elle voudrait bien savoir qui ose jouer avec ses sentiments. Heureusement, Sissi peut compter sur ses collègues pour l’aider, surtout Simon. C’est encore lui qui parle le mieux de Sissi, de leur quotidien au bureau de poste, de leur monde à eux avec Dine, qu’on distingue à peine derrière ses tatouages, Luc, à l’humour aussi noir que naze, Paulo, le boulanger écolo philosophe, Martin, le père de famille au bord de la crise de nerfs. Alors quand les lettres enflammées se multiplient, les amis s’organisent et décident de mener l’enquête. Jusqu’au bout, jusqu’à la révélation finale. Même s’ils auraient peut-être préféré ne rien savoir.
Mon avis

Je me suis intéressée à ce livre simplement parce qu’il était question de lettres mais je ne m’attendais certainement pas à vivre tout cela. Je pensais que ce serait un livre tout « simple » (avec de gros guillemets), sans prise de tête et je ne pensais pas être autant chamboulée.

samedi 21 mars 2020

Ce que murmure Mona Lisa : le secret de la Joconde enfin révélé

Auteure : Cécile Béné
Editions : Auto-édition
Genre : Historique, Contemporain
Date de sortie : 2019
Nombre de pages : 241

Quatrième de couverture
Qu'a-t-on encore à apprendre de la Joconde ? De Léonard de Vinci, Georges pensait tout savoir. Ce passionné d'art admire même quotidiennement le célèbre portrait de Mona Lisa dont une reproduction est exposée au milieu de son salon. Découvrir le secret de son sourire est son unique préoccupation jusqu'à ce qu’il se lie d'amitié avec son jeune voisin. Toutes ces années passées à étudier, à observer, à traquer le secret de la Joconde sont bouleversées par le regard nouveau de l'adolescent. Comment lui expliquer pourquoi la Joconde est le plus beau tableau du monde ? En voulant aider ce jeune à mieux saisir le sens caché de la Joconde, Georges comprend enfin le message universel de Léonard de Vinci. L'amitié qui va se tisser au fur et à mesure de leurs échanges va leur permettre de découvrir comment Mona Lisa parvient à toucher chaque spectateur qui la regarde et ce, depuis 500 ans. Ensemble ils vont décrypter l’incroyable message que Léonard de Vinci nous a légué. Léonard de Vinci, ce génie, a peint ce que personne n’a jamais peint avant lui et ce que personne n’a réussi à peindre depuis !
Mon avis

L’auteure Cécile Béné m’a contacté sur Instagram pour que je lise son roman et le sujet me passionnant, je me suis plongée avec plaisir dans ce livre. Fan du Da Vinci Code de Dan Brown, Léonard de Vinci exerce depuis sur moi une certaine fascination, on ne va pas se le cacher. De ce fait, lire un roman autour de cet être qui reste un mystère tout de même dans sa globalité et autour de son œuvre la plus connue « La Joconde » ne pouvait que m’attirer. Et je dois dire que j’ai appris beaucoup de choses avec ce livre qui mêle histoire fictionnelle et réalité des faits.

ABANDON : Cet été-là

Auteure : Véronique Olmi
Editions : Le Livre de Poche
Genre : Contemporain
Date de sortie : 2012
Nombre de pages : 264

Quatrième de couverture
Coutainville, un week-end du 14 juillet. Trois couples d’amis se retrouvent. C’est un rite immuable et léger. Une parenthèse joyeuse.
Cet été-là, pourtant, un adolescent s’immisce dans leur petit groupe pour raviver, peut-être malgré lui, des culpabilités anciennes, des blessures…
Mon avis

C’est mon deuxième abandon de l’année 2019… mais je ne désespère pas de le relire éventuellement cet été. En réalité, cela n’a pas fonctionné parce que je ne l’ai pas lu au bon moment, c’était la fin de l’été et je n’étais plus dans le mood…

vendredi 20 mars 2020

BOOK HAUL & OTHERS - Février 2020

books library GIF

Book Haul & Others tranquillou pour ce mois de Février avec quelques achats et des cadeaux ♡ J’ai fait de belles trouvailles, je suis bien contente !

jeudi 19 mars 2020

Le Crime de l'Orient-Express - relecture

Auteure : Agatha Christie
Editions : Le Livre de Poche
Genre : policier
Date de sortie : 2016
Nombre de pages : 222

Quatrième de couverture
Par le plus grand des hasards, Hercule Poirot se trouve dans la voiture de l’Orient-Express – ce train de luxe qui traverse l’Europe – où un crime féroce a été commis. Une des plus difficiles et des plus délicates enquêtes commence pour le fameux détective belge. Autour de ce cadavre, trop de suspects, trop d’alibis.
Mon avis

Pour le challenge #JeLisAgathaChristie de cette fin d’année 2019, j’ai relu Le Crime de l’Orient-Express et je ne pensais pas aimer autant ça.. ! Je me souvenais de l’intrigue principale mais pas forcément des petits détails qui l’entourent.

Cette relecture m’a donné envie de voir ses adaptations cinématographiques, je ne l’ai toujours pas fait mais je compte bien y remédier, surtout la dernière de Kenneth Branagh avec une multitude d’acteurs connus.

mercredi 18 mars 2020

Bilan Défi PKJ de Février 2020


Mon score est meilleur pour ce mois de Février comparé à Janvier puisqu’il est de 23 sur 30. En espérant que je continue sur cette lancée ou du moins que mes lectures correspondent aux catégories. J’ai vu que pour le mois de Mars, il y avait 10 catégories de moins, j’espère que ça le fera tout de même.

🌸

samedi 29 février 2020

L'ordre du jour

Auteur : Eric Vuillard
Editions : Actes Sud – Un endroit où aller
Genre : Historique
Date de sortie : 2017
Nombre de pages : 160

Quatrième de couverture
« Ils étaient vingt-quatre, près des arbres morts de la rive, vingt-quatre pardessus noirs, marron ou cognac, vingt-quatre paires d’épaules rembourrées de laine, vingt-quatre costumes trois pièces, et le même nombre de pantalons à pinces avec un large ourlet. Les ombres pénétrèrent le grand vestibule du palais du président de l’Assemblée ; mais bientôt, il n’y aura plus d’Assemblée, il n’y aura plus de président, et, dans quelques années, il n’y aura même plus de Parlement, seulement un amas de décombres fumants. »
Mon avis

En le voyant à la bibliothèque, j’ai eu envie de changer de mes lectures habituelles mais je ne savais pas vraiment de quoi parlait cette histoire… (je n’ai même pas le souvenir d’avoir lu la quatrième de couverture) c’est surtout son nombre de pages qui m’a tenté parce qu’à ce moment précis, j’avais envie d’un texte court. Et des fois, je me dis que c’est pas mal de suivre ses envies.

Ciao Bella

Auteure : Serena Giuliano
Editions : Cherche midi
Genre : Roman français
Date de sortie : 2019
Nombre de pages : 268

Quatrième de couverture
Grandir, pardonner et manger des pâtes.
« J’ai peur du chiffre quatre. C’est une superstition très répandue en Asie. Le rêve ! Enfin des gens qui me comprennent ! Je devrais peut-être déménager…
-Vous avez beaucoup d’autres phobies ?
-Vous avez combien d’années devant vous ? »
Anna a peur – de la foule, du bruit, de rouler sur l’autoroute, ou encore des pommes de terre qui ont germé… Et elle est enceinte de son deuxième enfant. Pour affronter cette nouvelle grossesse, elle décide d’aller voir une psy.
Au fil des séances, Anna livre avec beaucoup d’humour des morceaux de vie.
L’occasion aussi, pour elle, de replonger dans le pays de son enfance, l’Italie, auquel elle a été arrachée petite ainsi qu’à sa nonna chérie. C’est toute son histoire familiale qui se réécrit alors sous nos yeux…
À quel point l’enfance détermine-t-elle une vie d’adulte ? Peut-on pardonner l’impardonnable ? Comment dépasser ses peurs pour avancer vers un avenir meilleur ?
Mon avis

Plus gros coup de cœur de 2019 ! (je vous le dis direct parce que ce livre est tout simplement génial). Pour être tout à fait honnête, une amie m’a prêté ce livre mais je l’ai commencé sans grande conviction, je ne m’attendais absolument pas à rire, à me reconnaître dans beaucoup de situations ou dans le comportement de l’héroïne (surtout pour ce qui est du stress et de l’hypocondrie) et d’être ému… et de vivre plein de choses en un seul roman.

lundi 24 février 2020

Les Figures de l'ombre

Titre original : Hidden Figures
Réalisation : Theodore Melfi
Genre : Drame biographique
Année : 2016
Durée : 2h07

Synopsis

Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn.
Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.
(Allociné)

Mon analyse

J’en avais beaucoup entendu parler à sa sortie de ce film mais c’est en le voyant passer récemment à la télévision que je me suis décidée à le regarder et maintenant, je me demande pourquoi je ne l’ai pas fait plus tôt !? Il est incroyable ce film, d’autant plus quand on sait qu’il est tiré de la réalité, c’est encore plus intéressant.

Ces femmes de l’ombre sont époustouflantes, elles sont de véritables sources d’inspiration par tout ce qu’elles subissent tout en voulant montrer qui elles sont, et en étant jugées sur leur couleur de peau et sur leur « condition » de femme.

La Cité Saturne - Tome 5

Auteure : Hisae Iwaoka
Editions : Kana
Genre : Manga, Seinen
Date de sortie : 2010
Nombre de pages : 192

Quatrième de couverture
En l'absence de monsieur Jin, Mitsu supervise le travail des autres employés. Mais ces derniers n’ont pas l’air d'être aussi motivés que lui : ils bâclent leur travail et se moquent de lui lorsqu’il ose leur faire des reproches. Déçu, mais toujours aussi déterminé, Mitsu décide de continuer son travail tout seul. Tout à coup, il perd l’équilibre et tombe dans le vide. Sa vie ne tient plus qu’à un fil… Est-ce que quelqu’un va remarquer son absence et venir le sauver ?
Mon avis

J’essaie vraiment de ne pas faire ressembler toutes mes chroniques de ce manga mais plus ça va plus ça devient compliqué. J’ai une meilleure image du dernier tome. Mais je vous l’avais dit dans les premières chroniques, si ce n’est la première, je me lance le défi alors que tout se mélange dans ma tête.

Minori


Titre original : Minori
Réalisation : François Descraques
Genre : Comédie, Aventure
Année : 2019
Durée : 19 minutes

Synopsis

Adrien, jeune français installé au Japon, a toujours rêvé de devenir mangaka. Lors d'un rendez-vous important qui pourrait changer sa vie, il échange accidentellement de pochette avec Minori, une jeune japonaise. Minori ayant quitté le bâtiment, Adrien va tout faire pour la retrouver...
(Sens Critique)

Mon analyse

J’aime beaucoup ce que fait le Youtubeur Cyprien mais je dois avouer que ces derniers temps (voire ces deux dernières années), je m’intéresse moins à ce qu’il fait parce que son contenu ne me correspond pas toujours et plus autant, du coup, je ne suis pas forcément les sorties de ses vidéos.

vendredi 21 février 2020

Autre-Monde, tome 2 : Malronce

Auteur : Maxime Chattam
Editions : Le Livre de Poche
Genre : Fantastique
Date de sortie : 2013
Nombre de pages : 480

Quatrième de couverture
Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et les enfants se sont assemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jour passé, un exploit. Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d’énergies nouvelles. Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d’une mystérieuse reine, qui a juré leur perte : Malronce.
Oubliez tout ce que vous savez…
pénétrez dans Autre-Monde.
Mon avis

Après avoir beaucoup aimé le premier tome d’Autre-Monde, L’Alliance des Trois, je me suis plongée dans ce tome 2 avec beaucoup de questions dont j’attendais des réponses, et en terme de réponses, j’en ai eu pas mal, sauf que… laissons un peu de suspens (bon il est claqué au sol ce suspens par contre, mouhahaha), je vous en parle juste après.

On retrouve nos trois héros Matt, Ambre et Tobias, l’« Alliance des Trois » avec bien du plaisir, ils sont en route pour avoir eux-mêmes des réponses à leurs questions mais aussi pour que Matt ne mette pas en danger plus de monde après avoir appris que le Raupéroden est à ses trousses. Ils sont accompagnés de Plume (ce gros chien que j’aime follement), plus ou moins en sécurité qu’ils ne l’étaient sur l’île Carmichael mais on aime ces moments où ils se déplacent à quatre. Dans un premier temps, on a les « bons côtés » de la série The Walking Dead où ils se déplacent sans savoir ce qui les attend et où les « méchants » adultes peuvent surgir à chaque coin de rue tels des zombies.