jeudi 17 janvier 2019

ABANDON : Entrez dans la danse

Auteur : Jean Teulé
Editions : Julliard
Genre : Historique
Date de sortie : 2018
Nombre de pages : 160

Quatrième de couverture
Une étrange épidémie a eu lieu dernièrement
Et s’est répandue dans Strasbourg
De telle sorte que, dans leur folie,
Beaucoup se mirent à danser
Et ne cessèrent jour et nuit, pendant deux mois
Sans interruption,
Jusqu’à tomber inconscients.
Beaucoup sont morts.
                                 Chronique alsacienne, 1519
Mon avis

/!\ DEUXIÈME & DERNIER ABANDON DE L’ANNÉE 2018 /!\

Pour finir l’année 2018, j’ai malheureusement dû procéder à un abandon pur et dur, et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé de persister encore (et encore). Il s’agit d’un livre de Jean Teulé, Entrez dans la danse. Je l’ai déjà vu passer quelques fois sur les réseaux sociaux mais je ne me souvenais pas des avis… et finalement, j’aurais peut-être mieux fait de m’y intéresser davantage.

Le début de l’histoire commençait pourtant bien (enfin c’est une façon de parler parce que ça débute par une mère qui va jeter son bébé à l’eau…) disons plutôt que cela m’intéressait par son côté particulier. Et ce côté particulier venait du fait que ce livre est tiré d’une histoire vraie.

Bilan Défi PKJ de Décembre 2018


Décembre, tu me sembles si loin et si proche à la fois… Bref, c’était pas glorieux pour ce Défi livresque de fin d’année des éditions Pocket Jeunesse. Mais on ne perd pas espoir pour le mois prochain !

Même score que le mois dernier soit 21 sur 30. Et vous ?

🎅

vendredi 11 janvier 2019

La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert - la série

staring patrick dempsey GIF by Sky

Titre original : The Truth About The Harry Quebert Affair
Réalisation : Jean-Jacques Annaud
Genre : Drame, Policier
Année : 2018
Durée : 10 épisodes de 1 heure (1 saison)

Synopsis

À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, un jeune écrivain à succès, est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur. À quelques mois de l’échéance qui lui a été donnée, tout bascule soudain pour lui : son ami et professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné en 1975 Nola Kellergan, une jeune fille, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence d’Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête.
(Allociné)

mardi 1 janvier 2019

🎆 BONNE ANNÉE 2019 🎆

new year nye GIF

🥂

Une très bonne année à vous tous et vous toutes ! Puissiez-vous être comblés et que tous vos désirs se réalisent ! Qu’il y ait de la magie et des surprises !

Que 2019 soit remplie de merveilleuses lectures et de visionnages de films incroyables !

Je vous souhaite tout le bonheur du monde ! ♡♡♡

Justine

lundi 31 décembre 2018

TAG PKJ : Adieu 2018 !


Pour dire adieu à l’année 2018, rien de tel qu’un TAG livresque pour nous rappeler toutes les bonnes choses que nos lectures nous ont fait vivre.

Comme l’année dernière, je triche un peu… puisque je cite plusieurs fois le même livre.


Pupille

Titre original : Pupille
Réalisation : Jeanne Herry
Genre : Drame
Année : 2018
Durée : 1h47

Synopsis

Théo est remis à l'adoption par sa mère biologique le jour de sa naissance. C'est un accouchement sous X. La mère à deux mois pour revenir sur sa décision...ou pas. Les services de l'aide sociale à l'enfance et le service adoption se mettent en mouvement. Les uns doivent s'occuper du bébé, le porter (au sens plein du terme) dans ce temps suspendu, cette phase d'incertitude. Les autres doivent trouver celle qui deviendra sa mère adoptante. Elle s'appelle Alice et cela fait dix ans qu'elle se bat pour avoir un enfant. PUPILLE est l'histoire de la rencontre entre Alice, 41 ans, et Théo, trois mois.
(Allociné)

Mon analyse

Pour être tout à fait honnête, je ne croyais pas beaucoup à ce film… (comme quoi tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, ça devrait être obligatoire). Le sujet est beau mais je n’en attendais pas grand-chose et finalement, ce film fait partie de mes cinq plus gros coups de cœur de 2018.

C’est fort, c’est émouvant, c’est beau, c’est incroyable, je n’ai pas assez de mots pour vous dire à quel point ce film est magnifique. On suit différents personnages qui incarnent toutes les étapes par lesquelles une adoption doit se dérouler. De la femme qui ne veut ou ne peut pas garder son enfant, tous les documents qu’elle doit remplir, le côté psychologique, la maternité où le bébé reste, la famille d’accueil, la paperasse jusqu’enfin, la personne (ou famille) qui adopte.

dimanche 30 décembre 2018

Mes 5 plus gros coups de cœur livresques de 2018 🎔

how i met your mother thumbs up GIF


Tout comme l’année dernière, 2018 a été riche en lectures et certaines sont clairement sorties du lot ! J’ai eu beaucoup de coups de cœur mais j’ai essayé d’en choisir cinq qui m’ont plus marqué que les autres et c’est chose faite.

Ce ne sont que des auteur(e)s que je ne connaissais pas avant cette année donc c’est d’autant plus de belles découvertes.

Mes 5 "déceptions" livresques de 2018...

cultura non GIF

Il est question d’abandons, d’avis mitigés et de déceptions qui ne sont pas totalement négatifs. Mais comparée à l’année dernière, j’ai de franches déceptions...

Je ne désespère pas et continuerai à lire ces auteur(e)s avec grand plaisir.

👎

Le Retour de Mary Poppins

Titre original : Mary Poppins Returns
Réalisation : Rob Marshall
Genre : Fantastique, Musical
Année : 2018
Durée : 2h10

Synopsis

Michael Banks travaille à la banque où son père était employé, et il vit toujours au 17 allée des Cerisiers avec ses trois enfants, Annabel, Georgie et John, et leur gouvernante Ellen. Comme sa mère avant elle, Jane Banks se bat pour les droits des ouvriers et apporte son aide à la famille de Michael. Lorsque la famille subit une perte tragique, Mary Poppins réapparaît magiquement dans la vie de la famille. Avec l'aide de Jack, l'allumeur de réverbères toujours optimiste, Mary va tout faire pour que la joie et l'émerveillement reviennent dans leur existence... Elle leur fera aussi découvrir de tous nouveaux personnages plein de fantaisie, dont sa cousine, l'excentrique Topsy.

Mon analyse

Je me félicite tout de suite (ce n’est pas bien de se jeter des fleurs mais tant pis) de ne pas avoir regardé Mary Poppins (1964) avant d’aller voir ce film au cinéma (ça fait trèèès longtemps que je ne l’ai pas vu… pour tout vous dire, ça doit peut-être remonter à mon enfance..). Bref, il me restait très peu de souvenirs avant de m’y rendre et tant mieux parce que selon l’amie avec qui je suis allée le voir (et les extraits que j’ai pu voir quand il est passé à la télévision) Le Retour de Mary Poppins est simplement un remake de Mary Poppins. Pardonnez-moi l’expression mais tout est pompé sur le premier. Des scènes, des danses ou encore des chansons ne sont que des versions modernes du premier film. Ça ne m’a pas gêné vu que je n’avais pas revu celui des années 60 mais ma pote, je la voyais lever les yeux au ciel donc je peux vous dire que ça l’a un peu soûlé.

Mes 5 gros coups de cœur cinématographiques de 2018 📽

film scene GIF by Alexander IRL

Je ne suis pas beaucoup allée au cinéma cette année comparée aux années précédentes mais je suis quand même allée voir certaines pépites.

J’ai essayé de vous faire part de mes cinq coups de cœur sans les classer par préférence mais juste comme ça. On part du Disney, en passant par du blockbuster, de la comédie française pour parvenir à "presque" de la docu-fiction.

🎞

samedi 29 décembre 2018

Chennai Express

Titre original : चेन्नई एक्सप्रेस
Réalisation : Rohit Shetty
Genre : Comédie dramatique
Année : 2013
Durée : 2h14

Synopsis

Rahul est un célibataire d'une quarantaine d'années qui vit à Mumbai avec ses grands-parents. Quand il embarque dans le Chennai Express qui le conduit dans le sud de l'Inde pour disperser les cendres de son grand-père qui vient de mourir, il est confronté à des différences de langue et de mode de vie ainsi qu'à la mafia locale. Fort heureusement, la charmante et déterminée Meena l'aide à surmonter ces difficultés.

Mon analyse

Je voue un culte à Shahrukh Khan (SRK) depuis La Famille indienne et ne rate aucun de ses films (vraiment, dans son immense filmographie, il y en a peu que je n’ai pas vu). Et comme Netflix a la merveilleuse idée de mettre tous ses films sur leur plate-forme, je me fais une rétrospective de temps en temps. Dernièrement, j’ai regardé Chennai Express avec SRK bien sûr mais aussi avec la sublime Deepika Padukone.

Le duo fonctionne très bien même si le film n’est pas forcément mon préféré. Ils sont beaux, ils sont jeunes (SRK sera éternellement jeune pour moi), l’histoire n’est pas très originale mais on passe un excellent moment. On danse, on chante, on rit, c’est plein d’énergie et en même temps, c’est émouvant. Il y a plein de clins d’œil à d’autres films bollywoodiens, ce que j’adore par-dessus tout.

Je ne suis pas un ange - Tome 1

Auteure : Ai Yazawa
Editions : Delcourt
Genre : Manga, Shōjo
Date de sortie : 2007
Nombre de pages : 432

Résumé
C’est la rentrée des vacances d’été au lycée Hijiri.
Midori Saejima, qui était malade, a profité de quelques jours de plus et, pour son retour au lycée, elle est on ne peut plus impatiente de croiser le garçon dont elle est amoureuse. Seulement voilà, pendant son absence, ses camarades de classe l’ont inscrite d’office comme candidate à l’élection du premier comité des élèves et devant leur insistance, Midori n’a eu d’autres choix que d’accepter. Sauf que ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que son discours de présentation est pour l’après-midi même ! Et voilà Midori sur scène, quelque peu stressée, se demandant bien ce qu’elle va pouvoir raconter devant tout le lycée, surtout qu’elle, elle ne pense qu’à une chose, apercevoir son cher et tendre ! Et justement, le voici : lui aussi participe à l’élection !
Mon avis


C’est Morgane du blog Instants Lectures qui m’a conseillé ce manga quand elle a appris que je débutais dans ce genre (je vous mets d’ailleurs son article où elle parle des mangas qu’elle a lu et conseille : « Mes mangas ». Alors quand je l’ai trouvé par hasard, j’ai tout de suite pensé à elle, héhé.

Ai Yazawa est probablement plus connue pour un autre de ses mangas qui s’intitule Nana (je ne l’ai appris qu’après, c'est pour vous dire que malgré mon ignorance sur les mangas, celui-ci résonne à mes oreilles). Il y a quelques années, j’ai regardé le premier film de son adaptation cinématographique japonaise et j’avais beaucoup aimé (sans savoir qu’il était une adaptation de quoi que ce soit). Du coup, maintenant, je suis intriguée et je me procurerais bien le premier tome pour le lire (en même temps, je ne vais pas faire des crêpes avec, ahah !) Même si, j’ai aussi appris que c’est une saga (est-ce qu’on peut utiliser ce terme pour des mangas ?) inachevée… les fidèles lecteurs attendent la suite depuis de nombreuses années. De ce fait, vais-je commencer une série où je vais rester sur ma faim ?