jeudi 26 octobre 2017

Frappe-toi le cœur

Auteure : Amélie Nothomb
Editions : Albin Michel
Genre : Roman
Date de sortie : août 2017
Nombre de pages : 180

Quatrième de couverture
« Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie. »
Alfred de Musset
Mon avis


Très bon nouveau cru Amélie Nothomb 2017 ! Cela faisait un moment que je n’avais pas lu un livre de cette auteure et je trouve qu’elle nous revient en très grande forme pour la rentrée.

En commençant ma lecture, j’ai eu l’impression d’avoir déjà lu cette histoire mais maintenant que j’y repense, c’est surtout la patte d’Amélie Nothomb que l’on reconnaît dès les premières lignes car elle a un style très particulier.
On fait rapidement la connaissance de notre héroïne Diane que l’on suit de sa naissance à l’âge de 25-30 ans (il me semble), elle nous fait majoritairement beaucoup de peine cette petite parce que le comportement de sa mère est sidérant. Quant à son père, il ne dit strictement RIEN parce qu’il est follement amoureux de sa femme, à un point que cela rend son attitude complètement dingue vis-à-vis de sa fille. C’est le comportement des parents de Diane qui fait d’elle une jeune fille rapidement indépendante et stricte dans sa vie personnelle et professionnelle, tout en étant adorée de beaucoup de gens grâce à sa précocité. Elle est très combattive et franchement par moment, on aimerait tous être comme elle. A la place de Diane, j’aurais purement et simplement pété un câble depuis longtemps. Ce personnage est à la fois fort et tellement fragile, on veut la prendre sous notre aile.

Par contre, c’est quoi cette fin ? Amélie Nothomb commence un autre suspense juste à la fin de son histoire et elle s’arrête net dans son élan. Mais quand on y réfléchit bien, c’est tout à fait le mode d’emploi de notre auteure.

Frappe-toi le cœur se lit vite, même trop vite, on a l’impression de ne pas pouvoir en profiter au maximum. Et d’un autre côté, plus c’est bon et plus ça se dévore rapidement.


C’est un coup de cœur comme j’en ai quasiment à chaque fois pour les œuvres d’Amélie Nothomb qui est d’ailleurs probablement l’auteure de qui j’ai lu le plus de livres jusqu’à maintenant. Elle nous donne une facette particulière de la relation mère-fille.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire