jeudi 28 mai 2020

Vivre ses vies

Auteure : Véronique Petit
Editions :
Rageot
Genre :
Jeunesse
Date de sortie :
2020
Nombre de pages : 256

Quatrième de couverture

Gabriel vient d’avoir 13 ans et de passer le test sanguin qui permet de déterminer le nombre de vies dont il dispose. Comme tous ses camarades, il a rêvé d’être un multi-vies, mais jamais il n’aurait imaginé avoir… six vies ! Dans une société obsédée par les risques et le danger, il organise à l’insu de ses parents son premier vol en parachute, bien décidé à vivre sa vie à fond.

Mon avis

En commençant cette histoire, je m’attendais à une lecture légère jeunesse. J’en suis ressortie avec le sentiment qu’il faut apprendre à profiter de la vie.

Dans un premier temps, j’ai adoré le concept des vies multiples possible. Certains peuvent en avoir jusque sept tandis que d’autres ne sont tributaires que d’une seule. Mais comment considère-t-on ces gens qui en ont plusieurs ? Ont-ils des responsabilités vis-à-vis des autres et de la société ? C’est une réflexion à laquelle j’ai beaucoup aimé assister.

mercredi 27 mai 2020

La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose

Auteure : Diane Ducret

Editions : J'ai lu
Genre : Contemporain
Date de sortie : 2019
Nombre de pages : 320

Quatrième de couverture

Après avoir été quittée par téléphone, Enaid se rend à l’évidence : les fées qui se sont penchées sur son berceau ont dû s’emmêler les pinceaux. Comment expliquer, sinon, la sensation qu’elle a depuis l’enfance qu’il lui a toujours manqué quelqu’un ?

Mais dans la vie, on a le choix : on peut se laisser choir ou faire le saut de l’ange. Être boiteux ou devenir un flamant rose. Sur ses jambes fragiles, tenir en équilibre avec grâce par le pouvoir de l’esprit, un humour décapant et le courage de rester soi.

Mon avis

Dès sa sortie, j’ai aimé ce livre sans en connaître le résumé. La couverture m’avait un peu charmé (plus particulièrement son titre) mais en réalité, c’est son auteure Diane Ducret qui m’a « subjugué », je l’ai vu dans une émission de télévision et j’ai adoré l’écouter parler de son livre.

BOOK HAUL & OTHERS - Avril 2020

Unimpressed Sea GIF by SpongeBob SquarePants

Pour ce deuxième mois de confinement, les achats ont été encore plus restreints mais j’ai tout de même fait l’acquisition de petites merveilles en ebooks et en audiobooks, et ma maman m’a offert le seul livre papier de ce mois de Mai. Cela n’a pas été une période facile mais la lecture a, plus que jamais, été un moyen magnifique de s’évader et de partir loin de mon lieu d’habitation. Merci à tous ces auteur.e.s qui savent si bien nous transporter ailleurs.


dimanche 10 mai 2020

Bilan Défi PKJ d'Avril 2020



On part sur un score de 14 sur 20 pour ce défi du mois d’Avril alors que mon nombre de lectures a bien augmenté pendant le confinement. Cependant, elles ne correspondent pas forcément aux catégories… mais tant pis, c’est toujours avec beaucoup de plaisir que je participe à ces challenges !

📘

jeudi 30 avril 2020

La Passe-miroir, Livre 4 : La Tempête des Echos

Auteure : Christelle Dabos
Editions : Gallimard Jeunesse
Genre : Fantasy, Jeunesse
Date de sortie : 2019
Nombre de pages : 572

Quatrième de couverture
Les effondrements se multiplient, de plus en plus impressionnants : Babel, le Pôle, Anima, aucune arche n’est épargnée. Pour éviter l’anéantissement total il faut trouver le responsable. Trouver l’Autre. Mais comment faire sans même savoir à quoi il ressemble ? Plus unis que jamais, Ophélie et Thorn s’engagent sur des chemins inconnus où les échos du passé et du présent les mèneront vers la clef de toutes les énigmes.
Mon avis

/!\ Si vous n’avez pas lu ce dernier tome, je ne vous conseille pas de lire cette chronique parce que j’ai besoin de parler ! /!\

Voilà, c’est le dernier tome de la Passe-miroir… Je suis émue avant de le commencer, pendant ma lecture et au moment de le finir. C’est la fin d’une immense aventure et Christelle Dabos répond à toutes nos questions, même celles qu’on ne se posait pas.

Meurtre au champagne

Auteure : Agatha Christie
Editions : Club des Masques
Genre : Policier
Date de sortie : 1986
Nombre de pages : 256

Quatrième de couverture
Elle avait bien de la chance, Rosemary. Tout semblait lui sourire. Très belle et très riche, elle voguait de cocktails en bridges, de dîners en bals avec la grâce d'une princesse. Ajoutés à cela une nuée d'admirateurs, un mari effacé et un amant fougueux, elle pouvait s'estimer comblée. Pas une ombre au tableau. Même sa mort était restée dans la note. Mondaine jusqu'au bout, Rosemary s'était écroulée dans un restaurant de luxe, une flûte de champagne à la main, tandis que jouait l'orchestre.
Voilà qui ne manque pas de panache. Même si le cyanure gâte un peu le teint...
Mon avis

Dernier livre du Challenge #JeLisAgathaChristie et il se finit plutôt bien avec Meurtre au champagne. Après l’échec du Bal de la victoire, je dois avouer que ce dernier roman du challenge a relevé le niveau.

Dans la combi de Thomas Pesquet

Auteure : Marion Montaigne
Editions : Dargaud
Genre : Bande-dessinée, Humour
Date de sortie : 2017
Nombre de pages : 208

Quatrième de couverture
Le 2 juin 2017, le Français Thomas Pesquet, 38 ans, astronaute, rentrait sur Terre après avoir passé 6 mois dans la Station spatiale internationale. La réalisation d'un rêve d'enfant pour ce type hors-norme qui après avoir été sélectionné parmi 8413 candidats, suivit une formation intense pendant 7 ans, entre Cologne, Moscou, Houston et Baïkonour? Dans cette bande dessinée de reportage, Marion Montaigne raconte avec humour ? sa marque de fabrique ? le parcours de ce héros depuis sa sélection, puis sa formation jusqu'à sa mission dans l'ISS et son retour sur Terre.
Mon avis

Est-ce que je voue une certaine fascination à Thomas Pesquet et au métier d’astronaute en particulier depuis ma lecture de cette BD ? Vous n’avez aucune preuve !

Certes, Thomas Pesquet, on ne va pas se mentir, est notre fierté nationale mais je n’avais pas imaginé tout ce qu’il a vécu et enduré pour atteindre un tel niveau et aller dans l’espace. On se doute bien qu’il lui en a fallu beaucoup pour en arriver là mais il y a des détails auxquels je n’aurais pas pensé.

vendredi 24 avril 2020

Coup de foudre au poulailler

Auteurs : Christian Jolibois et Christian Heinrich
Editions : Pocket Jeunesse
Genre : Album Jeunesse
Date de sortie : 2010
Nombre de pages : 48

Quatrième de couverture
Mais qu’arrive-t-il à Carmélito ? Il a soudain son petit cœur qui s’affole et les pattes qui flageolent. Il perd complètement la boussole ! Le petit poulet rose couverait-il quelque chose ? Sa sœur Carmen, elle, se demande si l’arrivée de Roxane, une jolie poulette rousse, ne serait pas la cause de l’étrange maladie de Carmélito…
Mon avis

C’est ma dernière des quatre premières découvertes des P’tites Poules que j’ai pu faire et comme les trois autres, je l’ai beaucoup aimé, ces petites histoires sont de véritables régals. Celle-ci est tout aussi drôle et encore pleine de références à d’autres œuvres, modifiées sous le coup de l’humour.

jeudi 23 avril 2020

BOOK HAUL & OTHERS - Mars 2020

read harry potter GIF

Confinement oblige, mon Book Haul est beaucoup plus numérique que papier mais j’en suis tout aussi heureuse ! Et comme j’ai vu ma meilleure amie quelques jours avant le confinement total, elle m’a offert mes cadeaux d’anniversaire (on ne s’était pas vues depuis son propre anniversaire en décembre)

mercredi 22 avril 2020

La Cité Saturne - Tome 7

Auteure : Hisae Iwaoka
Editions : Kana
Genre : Manga, Seinen
Date de sortie : 2012
Nombre de pages : 264

Quatrième de couverture
La Terre est devenue une zone protégée, interdite d'accès. Pour que les hommes continuent d'habiter à proximité, une cité formant un anneau autour de la planète a été construite. Mitsu est le fils d'un laveur de carreau qui a disparu lorsqu'il nettoyait les vitres extérieures de l'anneau. À peine sorti du collège, le jeune garçon décide de reprendre le travail de son père. Arrivera-t-il à résoudre le mystère qui entoure sa disparition ?
Mon avis

Le dernier tome de La Cité Saturne, je ne pensais pas en arriver jusqu’ici, moi qui avais presque voulu abandonner dès le premier tome. Ça y est, Mitsu va enfin se rendre sur Terre, malheureusement pas dans des conditions idéales. C’est le chaooos ! Les plus pauvres de la « Cité Saturne » font un putch ou plutôt, ils tentent de survivre face aux puissants qui les ont abandonnés.

Les P'tites Poules et la Grande Casserole

Auteurs : Christian Jolibois et Christian Heinrich
Editions : Pocket Jeunesse
Genre : Album Jeunesse
Date de sortie : 2013
Nombre de pages : 48

Quatrième de couverture
Les Petites Poules se préparent pour la grande fête de l’Étoile ! Mais difficile de trouver de quoi préparer le festin au début de l’hiver ! C’est la disette ! À moins que ce mystérieux marchand venu d’Orient n'ait la solution…
Mon avis

On cuisine dans ce tome des P’tites Poules mais on n’est pas sur du manger-bouger puisqu’il est question de sucre. On fait la connaissance d’un mystérieux marchand mais on doit aussi récupérer une casserole gardée par un terrible monstre (enfin d’un point de vue poule).

mardi 21 avril 2020

Le Soleil des Rebelles

Auteur : Luca Di Fulvio
Editions : Slatkine & Cie
Genre : Fiction historique
Date de sortie : 2018
Nombre de pages : 640

Quatrième de couverture
« - Un jour, ma mère et le vieux Raphael parlaient des rebelles. Ils ont dit que c’était des hommes qui trouvaient le sommeil la nuit.
Mikael fronça les sourcils.
- Qu’est-ce que ça veut dire ?
- J’en sais rien, répondit Eloisa en haussant les épaules. »
Mon avis

UNE ANNÉE ! J’ai mis UNE ANNÉE à lire mon premier SP papier… J’ai extrêmement honte… je n’avais pas de limite de temps et pourtant, je l’ai laissé durer alors que c’est un livre GÉNIAL. Comme quoi parfois, il faut me mettre des limites.

C’est l’histoire d’un petit garçon qui doit apprendre à ne plus être lui, à devenir quelqu’un d’autre, à subir la misère, la violence d’une brute mais c’est « malheureusement » grâce à tout cela qu’il apprend à devenir un homme meilleur, meilleur que ses prédécesseurs, que ceux qui l’ont brisé, même que ceux qui lui ont tout donné et tout appris. J’ai eu très peur de la violence de certaines scènes et d’autres à venir, c’est ce qui m’a freiné parfois, par simple peur. Mais avec Mikael et Eloisa, il faut toujours croire en la vie. La vengeance maintient Mikael en vie mais c’est surtout Eloisa et sa mère, la famille qu’il forme, qui l’ont véritablement sauvé.