mercredi 31 mai 2017

Veer-Zaara

Titre original : Veer-Zaara
Réalisation : Yash Chopra
Genre : Drame, Romance, Musical
Année : 2004
Durée : 3h05

Synopsis

Pilote et secouriste au sein de l’Indian Air Force, Veer risque sa vie pour sauver celle des autres. Jusqu’au jour où il porte secours à une jeune fille, Zaara, belle, rebelle, et légèrement inconsciente. Elle a quitté son Pakistan natal afin de venir en Inde accomplir les dernières volontés de sa nourrice. Veer tend la main à Zaara, sans savoir que son destin va en être changé à jamais…

Mon analyse

Ce film réunit plusieurs têtes connues du cinéma bollywoodien : Shahrukh Khan (SRK), Preity Zinta et Rani Mukherjee.

Veer-Zaara est l’avant-dernier film réalisé par Yash Chopra. Le dernier étant Jusqu’à mon dernier souffle (Jab Tak Hai Jaan), on reste aussi sur le thème du sacrifice par amour.

Vais-je parvenir à donner mon avis sur ce film sans vous dévoiler toute l’histoire ? Défi accepté ! Le thème du sacrifice par amour est présent pendant tout le film et c’est vraiment le sujet principal. Il aura duré pour les deux héros 22 ans et dans deux pays différents l’Inde et le Pakistan. A cause de cela, Veer et Zaara gâchent une bonne partie de leur vie et perdent toute trace d’insouciance. L’avocate Saamiya les qualifie d’ailleurs de Dieu dans des corps humains descendus sur Terre parce que leurs actes sont emprunts d’un amour incommensurable. Toutefois, ils n’en seraient pas arrivés là s’il n’y avait pas eu la méchanceté et la jalousie des autres. En ce qui concerne les parents (oncle et tante en réalité) du héros, ils sont drôles et représentent le couple que beaucoup de gens aimerait devenir, ils sont généreux, pédagogues et ont pour principe que l’amour passe avant tout. En re-regardant Veer-Zaara, je me rends compte que Rani Mukherjee pleure dans tous ces films, il n’y en a pas un où elle ne pleure pas et toujours beaucoup… trop.

Ce n’est pas mon Bollywood préféré, mais je l’aime beaucoup ! À chaque fois que je le regarde, cœur d’artichaut que je suis, je pleure.


Mention spéciale à la chanson « Tere Liye », cette partie du film me fait toujours pleurer.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire