mercredi 3 mai 2017

Dear Zindagi

Titre original : Dear Zindagi
Réalisation : Gauri Shinde
Genre : Drame, Romance
Année : 2016
Durée : 2h29

Synopsis

Kaïra rêve d’une grande carrière dans le cinéma, mais sa rencontre avec un thérapeute un peu original lui fait changer sa vision du monde.

Mon analyse

J’étais très heureuse de trouver ce film sur Netflix parce que je voulais le voir depuis longtemps. Il ne possède pas les codes habituels d’un Bollywood, il est beaucoup plus psychologique et essaie de répondre à la question : « Qu’est-ce qui nous empêche vraiment d’être heureux ? »

Le titre Dear Zindagi signifie « Chère vie » ou « Ma chère vie » et il correspond totalement à ce film parce que c’est le passé de l’héroïne (et donc toute sa vie) qui fait son présent et qu’elle en vient à faire son bilan ; ou plutôt à adresser une « lettre » à cette fameuse vie.

Shahrukh Khan (SRK) joue le rôle d’un psychothérapeute atypique, il n’utilise pas les méthodes conventionnelles et obtient pourtant de très bons résultats. Il n’apparaît pas tout de suite et le film débute avec Kaïra (surnommée affectueusement Koko par tout le monde), c’est une jeune femme qui accumule les relations amoureuses (pas tant que cela non plus) et qui quittent les hommes quand leur relation commence à prendre trop d'importance dans sa vie. MAIS, elle ne supporte absolument pas l’abandon qu’elle vit comme un véritable déchirement même si elle n’est pas forcément amoureuse. Elle se rend chez ce psychothérapeute pour régler ses problèmes d’insomnie et comprend que c’est un traumatisme plus profond que renferme son sentiment d’abandon. Au début du film, je ne l’aimais pas trop, elle était légèrement imbue de sa personne et considérait beaucoup de choses comme acquises. Et puis, au fil du récit, on en apprend davantage sur son passé, sur sa « zindagi » et tout s’emboîte. On comprend son présent et son comportement. Ce film, c’est aussi une question d’amitiés qui ont fini par prendre la place de la famille. Toutefois, une amitié ne fonctionne pas à sens unique, certes ils prennent soin d’elle mais qui prend soin d’eux ? Quant à ses parents, elle ne parvient pas à communiquer avec eux au point qu'elle les fuit continuellement.

J’ai bien apprécié ce film, il est très profond et nous interroge sur la question du véritable bonheur. Au fond, dans quelques années, quels sont les mots que nous adresserons à notre vie ? Voire à notre ancien nous ?


Mention spéciale à la chanson « Love You Zindagi ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire