mercredi 10 mai 2017

Fanaa

Titre original : Fanaa
Réalisation : Kunal Kohli
Genre : Drame, Romance
Année : 2006
Durée : 2h49

Synopsis

Zooni, une jeune aveugle du Cachemire, visite Delhi pour la première fois avec une troupe de danseuses. Là, elle rencontre Rehan, un guide donjuanesque qui tombe amoureux d'elle et fait sa conquête. Rehan offre à Zooni une opération qui lui rend la vue. Mais en partant accueillir les parents de sa belle, accourus pour fêter l'événement, il est tué dans un attentat terroriste revendiqué par l'IKP, une organisation indépendantiste du Cachemire. Folle de douleur, Zooni rentre chez elle, dans sa famille, et met au monde un petit garçon, Rehan. Des années plus tard, un capitaine de l'armée indienne, grièvement blessé, frappe à la porte de la maison familiale...

Mon analyse


J’ai découvert ce film un jour sur Arte, les Bollywood sont très rares à la télévision alors il faut en profiter. Le couple Kajol-Aamir Khan fonctionne vraiment bien, je l’aime beaucoup. D’ailleurs, après une longue absence des plateaux, Kajol revient avec ce film où l’on retrouve les talents de l’actrice.

Le terme « Fanaa » signifie « Destruction », et dans le film, elle est autant matérielle que psychologique

La première partie du film se déroule comme un Bollywood ordinaire, il y a de l’amour, des chansons et des danses mais un évènement vient tout bousculer. Toutefois, Fanaa c’est avant tout le récit d’une belle histoire d’amour ; Rehan et Zooni tombent amoureux dans des circonstances politiques dont la jeune femme n’a pas conscience. La deuxième partie montre que l’amour de la jeune femme pour Rehan est tellement fort qu’elle n’a retrouvé personne après lui, elle a préféré rester seule avec son fils et son père. (En parlant du fils de Zooni, c’est quoi cette mignonnerie ? Il est très chou cet enfant.) Quant à Rehan, il est sur le point d’abandonner sa mission pour l’amour de la jeune femme mais ses obligations prennent le pas sur la volonté de son cœur. Et, à la fin, alors que le jeune homme avait tout fait pour changer, Zooni n’est plus dupe. Ils nous offrent à ce moment-là, une fin terriblement triste. On s’imaginait les retrouvailles heureuses d’une famille mais ce n’est pas le cas. En ce qui concerne la cécité de Zooni, elle fait complètement sa force et n’est absolument pas considérée comme un handicap. 

J’adore ce film, c’est un de mes films Bollywood préférés. C’est un gros coup de cœur !


Ma chanson préférée est « Chand Sifarish », je l’ai tellement écouté… Je me souviens avoir tout fait pour me procurer le CD de la BO du film.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire