jeudi 7 décembre 2017

Bilan Défi PKJ de Novembre #DéfiPKJ


Comme chaque mois depuis août, je participe au défi des éditions Pocket Jeunesse. Pour ce mois de Novembre, les règles sont toujours les mêmes : remplir des challenges selon ses lectures du mois.

Cette fois, mon score est de 25 sur 30. Et pour vous ?


1. Lire un tome 2.     ✔



Grâce à un livre, j’ai pu remplir plusieurs critères que sont le 1er, le 2, le 4 et le 17. Il s’agit de Crescendo de Becca Fitzpatrick, c’est la suite de Hush, Hush de la saga des Anges Déchus.



2. Lire un PKJ.     


Pareil, Crescendo de Becca Fitzpatrick.



3. Le nom de l'auteur est écrit en jaune sur la couverture.     




La preuve en image, le nom de l’auteure (Gayle Forman) est écrit en jaune sur la couverture de Les cœurs fêlés.



4. Parler du #défiPKJ sur les réseaux sociaux.     


Ouiii j’en ai parlé sur Instagram pour présenter Crescendo.



5. Lire un livre qui se passe au moins partiellement en novembre.     




Dans Les cœurs fêlés de Gayle Forman, l’histoire se déroule de septembre à l’année d’après, et donc, une partie se passe au mois de novembre dans la vie de Brit.



6. Le narrateur n'est pas le héros/l'héroïne.     




Nutsi n’est pas le narrateur de l’histoire dans Nutsi veut attraper la lune d’Emma Paidge, ni dans Harry Potter à l’école des sorciers d’ailleurs…



7. Partager son avis sur un livre PKJ avec PKJ.     ✗


Non toujours pas… je me trouve des excuses mais c’est vrai que, quand je vois leurs posts sur les réseaux sociaux, ce ne sont pas des livres que j’ai pu lire, du coup, je ne sais pas trop quoi dire.



8. Lire une scène où il y a du brouillard.     


Non et même si le terme « brouillard » a été présent dans mes lectures (surtout Crescendo), il n’y en avait pas dans l’histoire même.



9. Le nom de l'auteur est un pseudo.     




Je sais que l’auteure de La Meute d’Amarok a un pseudonyme et ne s’appelle pas vraiment Angeline Monceaux.



10. Un des personnages parle avec un accent.     


Toujours dans La Meute d’Amarok, les personnages qui viennent du Guatemala et de Grèce ont un léger accent.



11. Une scène se déroule dans le noir.     


    


Dans Une fois dans ma vie de Gilles Legardinier et Quand vous lirez ce livre… de Sally Nicholls, des scènes ont lieu dans le noir complet puis avec une lampe torche.



12. Lire un échange de dialogues qui vous a beaucoup plu.     




Alors, puisque j’ai relu Harry Potter à l’école des sorciers, je ne peux que citer le dialogue entre Harry et Hagrid quand celui-ci lui apprend qu’il est un sorcier. D’ailleurs, cette relecture m’a permis de redécouvrir et de déclarer mon amour pour Hagrid !!!


   - Je vais vous transformer en pâté, tous les deux, lança Hagrid. Harry… Tu es un sorcier.
   Un grand silence s’abattit soudain sur la cabane. On n’entendait plus que le bruit de la mer et le sifflement du vent.
   - Je suis un quoi ? balbutia Harry.

   - Un sorcier, bien sûr, dit Hagrid en s’appuyant contre le dossier du canapé qui craqua et s’écrasa un peu plus sous son poids. Et tu deviendras un sacré bon sorcier dès que tu auras un peu d’entraînement. Avec un père et une mère comme les tiens, ça ne peut pas être autrement. (…)



13. Lire un livre qui délivre un message positif.     




Comme dans tous les livres de Gilles Legardinier que j’ai pu lire jusqu’à maintenant, notre auteur y incorpore toujours des messages positifs. C’est aussi le cas pour Une fois dans ma vie que j’ai lu ce mois-ci. Il met l’accent sur les points positifs qui ressortent de la vie tels que l’amour, l’amitié, les relations en général, le travail…



14. Lire un livre qui évoque au moins une des deux Guerres mondiales.     



Dans Quand vous lirez ce livre… de Sally Nicholls, le petit Sam évoque la Première Guerre Mondiale (me semble-t-il).



15. Lire un auteur que vous n'aviez plus lu depuis au moins un an.     



Je n’avais pas lu de Gayle Forman depuis au moins la sortie de Si je reste, c’est pour vous dire si ça remonte… J’ai pu la redécouvrir avec Les cœurs fêlés.



16. Participer à un événement livresque.     


Je n’ai pas participé à un évènement livresque… une lecture commune est-ce que ça compte ? Ahah. J’aurais tellement voulu aller à Montreuil mais ce ne fut pas le cas.



17. Votre lecture ne se termine pas comme vous l'aviez imaginé.     




Clairement dans Crescendo de Becca Fitzpatrick, ça partait bien et puis les « gentils » sont devenus les « méchants » et des gens apparaissent, enfin bref, je ne m’y attendais pas.



18. Rencontre le mot "pluie" dans une lecture.     




Ouiii, une « pluie d’étoiles filantes » au tout début de Harry Potter à l’école des sorciers de J.K. Rowling, quand Voldemort a été « vaincu » et que des signes bizarres se manifestent dans le monde des moldus.



19. L'auteure est une femme qui n'est pas américaine.     


Sally Nicholls, l’auteure de Quand vous lirez ce livre… est anglaise.



20. Lire un best-seller.     


Si Harry Potter à l’école des sorciers n’est pas un best-seller, je ne sais plus quoi vous dire !



21. Le titre de votre lecture commence par la première lettre de votre prénom.     


Non, cela n’a pas été le cas.



22. Lire un livre que quelqu'un que vous connaissez a adoré.     




Ma mère avait adoré Entre mes mains le bonheur se faufile de Agnès Martin-Lugand, elle n’arrêtait pas de m’en parler et c’est vrai qu’il est pas mal, bizarre mais bien !



23. Lire plusieurs livres en même temps.     


Oui, comme souvent je commence plusieurs livres en même temps, je me focalise sur un seul puis je décide de reprendre l’autre mais j’essaie toujours de finir mes livres (même parfois lorsque cela ne me plait pas).



24. Un des personnages doit surmonter une souffrance (physique ou psychologique).     


Dans Une fois dans ma vie de Gilles Legardinier, le personnage d’Eugénie souffre psychologiquement au point de vouloir commettre l’irréparable : se suicider. Ses amies souffrent aussi, chacune à leur manière.



25. Lire au lieu de dormir.     


Bien sûr, qui ne le fait pas !



26. De tout le livre, on ne voit jamais le héros manger.     




Le petit écureuil Nutsi ne mange pas dans Nutsi veut attraper la lune d’Emma Paidge.



27. L'intrigue se passe en partie à la montagne.     


Nope.



28. Le livre fait entre 400 et 450 pages. Point bonus s'il fait précisément 426 pages.     

           

Une fois dans ma vie de Gilles Legardinier fait 432 pages et La Meute d’Amarok – Protégée par son Alpha de Angeline Monceaux a 410 pages.



29. La couverture du livre correspond parfaitement à son contenu.     



Je trouve que la couverture de Harry Potter à l’école des sorciers correspond parfaitement à son contenu, avec plein de petits détails.



30. Un des personnages porte un prénom que vous aimez beaucoup.     




C’est très bête mais j’adore le prénom Babe dans Les cœurs fêlés de Gayle Forman parce qu’il me rappelle Babe… le cochon (maturité bonjour).

🦌

Aucun commentaire:

Publier un commentaire