dimanche 12 novembre 2017

Quand vous lirez ce livre...

Auteure : Sally Nicholls
Editions : Pocket
Genre : Roman, Jeunesse
Date de sortie : 2010
Nombre de pages : 256

Quatrième de couverture
Sam aime les dirigeables, les loups et le jeu Warhammer. Il veut être scientifique quand il sera grand. Sam est un garçon de 11 ans comme les autres. Ou presque. Car Sam a une leucémie.
Alors pour savourer chaque moment de son existence, il décide d’écrire un livre. Un journal intime dans lequel il raconte son quotidien et dresse la liste des huit choses qu’il veut faire. Huit rêves à réaliser absolument avant que la maladie ne gagne la partie. Huit souhaits extravagants qui retiennent le jeune garçon sur le chemin de la vie…
Mon avis


Ce livre est dans ma PAL depuis une ÉTERNITÉ (franchement, depuis au moins trois ans) et je l’ai redécouvert en faisant un tri et du rangement dans mes bibliothèques. C’était l’occasion parfaite de diminuer cette Pile à Lire qui ne cesse d’augmenter.

Notre jeune héros Sam nous écrit un livre pour expliquer ce qu’est sa maladie, ce qu’elle provoque chez lui, ses vœux les plus chers et son rapport à la mort. Il le dit avec beaucoup de délicatesse et avec ses yeux d’enfant.

J’avais peur en lisant la quatrième de couverture de passer mon temps à pleurer mais on ne tombe pas du tout dans le pathos, bien au contraire. Sam, atteint d’une leucémie nous raconte son histoire et sa vie de manière très naturelle. Il a onze ans, de ce fait, il perçoit sa maladie et ses conséquences de manière très enfantine, dans le sens où on n’est pas dans le larmoyant mais plutôt dans l’innocence d’un enfant qui se sait condamné mais qui essaie de se montrer fort pour sa famille et son entourage. Cela rend le personnage encore plus attachant.

En ce qui concerne Félix, il est l’opposé de Sam : plus audacieux, plus courageux mais au lieu de réaliser ses propres rêves, il décide par tous les moyens de réaliser ceux de son meilleur ami, même si cela s’avère plutôt dangereux. On s’attend à ce qu’il parte le premier et pourtant, on est tellement triste.

Quant au reste de la famille de Sam, ils sont émouvants chacun à leur manière : la mère par son côté protecteur, Elsa la petite sœur qui comprend qu’elle pourrait perdre son frère à tout moment et son père qui se voile la face et ne veut pas admettre que son fils pourrait mourir. C’est un des personnages qui me fait le plus de peine.

[SPOILERS ! On s’attend à la fin et pourtant, on en pleure pas moins. C’est particulièrement touchant !]


J’ai beaucoup aimé cette lecture, c’est un véritable coup de cœur ! En plus d’être une émouvante histoire, elle est courte et se lit très facilement. Le jeune Sam a certes une écriture et une réflexion enfantine, cependant son attitude est très adulte.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire