vendredi 30 juin 2017

Wonder Woman ★

Titre original : Wonder Woman
Réalisation : Patty Jenkins
Genre : Action, Aventure, Fantastique
Année : 2017
Durée : 2h21

Synopsis

C'était avant qu'elle ne devienne Wonder Woman, à l'époque où elle était encore Diana, princesse des Amazones et combattante invincible. Un jour, un pilote américain s'écrase sur l'île paradisiaque où elle vit, à l'abri des fracas du monde. Lorsqu'il lui raconte qu'une guerre terrible fait rage à l'autre bout de la planète, Diana quitte son havre de paix, convaincue qu'elle doit enrayer la menace. En s'alliant aux hommes dans un combat destiné à mettre fin à la guerre, Diana découvrira toute l'étendue de ses pouvoirs… et son véritable destin.
(Allociné)

Mon analyse

Derrière le personnage de Wonder Woman se cache le féministe William Moulton Marston qui créa l’une des premières super-héroïnes de bande-dessinée. Il considérait que les femmes étaient plus honnêtes et plus fiables que les hommes. Il conçoit Wonder Woman sur le modèle d’une femme forte et courageuse qui n’est en aucune façon inférieure à l’homme. L’idée est géniale mais les hommes de 1940-1941 ne sont pas chauds patates. C’est Max Gaines, l’inventeur du comic book, qui croit en lui et l’aide à publier les aventures de son héroïne.

Pour moi (et pour la majorité des gens), Wonder Woman c’est évidemment Lynda Carter dans la série du même nom mais je dois dire que dans cette adaptation, Gal Gadot m’a COMPLÈTEMENT convaincu. C’est une Wonder Woman totalement badass.

Je regarde beaucoup de films de superhéros et c’est la première fois qu’une superhéroïne est aussi géniale. J’aime bien la Veuve Noire ou encore Tornade (je les classe dans les super-héroïnes, qu’elles aient des pouvoirs ou non), mais là, Wonder Woman les surpasse toutes parce que c’est une véritable guerrière, elle n’a pas peur de partir au combat même sans aucune arme. Certes, elle a des pouvoirs qui la rendent encore plus cool mais elle possède aussi une détermination hors du commun.

Avant de devenir Wonder Woman, la jeune femme s’appelait Diana Prince, fille de la Reine des Amazones et du Dieu Zeus. Tout le long du film, malgré les mensonges de sa mère, j’étais persuadée qu’elle était la fille d’Arès, le Dieu de la guerre... mais non. C’est une super-héroïne clairement incroyable.

Sa naïveté face aux hommes et au monde des humains est mignonne et m’a bien fait rire. Les personnages sont supers (autant les méchants dans leur méchanceté que les gentils dans leur gentillesse) mais en ce qui concerne l’histoire en elle-même, c’est différent. La première partie sur l’île de Themiscyra est tout simplement fantastique et puis arrive la partie sur la guerre qui est extrêmement longue. Ce n’est qu’au moment où Wonder Woman et Steve arrivent sur le front (et au moment de franchir le No Man’s Land) que cela redevient incroyable, et re coup de mou dans l’histoire jusqu’à ce que Diana comprenne les sentiments de Steve et qu’elle se déchaîne telle la guerrière qu’elle est. Si je devais résumer, je dirais que j’ai surtout apprécié les scènes de combat, ce qui est bizarre étant donné que ce n’est pas ce qui me botte le plus généralement. Mais là, Wonder Woman est franchement incroyable en guerrière et complètement badass (oui, je me répète).

Quant à la fin, soyons honnête, on est sur le cliché des super-héros sauvant le monde à la mode des Superman et Spiderman qui, au moindre bruit, vont sauver des innocents des mains des méchants. On comprend aussi que Diana possède l’immortalité.


J’ai beaucoup aimé ce film, c'est un coup de cœur ! Les scènes de combat entre Amazones et de Diana avec les méchants sont vraiment spectaculaires et géniales à regarder.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire