jeudi 15 juin 2017

13 Reasons Why

Si vous n’avez pas lu le livre ou vu la série, je ne vous conseille pas de lire cet article parce que je vais spoiler.


Auteur : Jay Asher
Editions : Albin Michel
Genre : Yound Adult
Date de sortie : 2017
Nombre de pages : 288

Quatrième de couverture
« J’espère que vous êtes prêts, parce que je vais vous raconter l’histoire de ma vie. Ou plus exactement, la raison pour laquelle elle s’est arrêtée. Et si vous êtes en train d’écouter ces cassettes, c’est que vous êtes l’une de ces raisons. »
En entendant ces mots, Clay Jensen croit à une erreur, il n’a rien à voir dans la mort d’Hannah Baker. D’abord choqué, il erre dans la ville endormie, suspendu à la voix de son amie. Et ce qu’il va découvrir va changer sa vie à jamais.
Mon avis


J’ai eu beaucoup de mal à me procurer le livre, il était en rupture de stock dans les endroits où je me procure habituellement mes lectures et cela a renforcé ma patience pour regarder la série de Brian Yorkey parce que je voulais à tout prix lire le livre avant. D’ailleurs, si vous ne voulez pas être déçu, il vaut mieux regarder la série après avoir lu le roman de Jay Asher. Elle sert de complément et répond à certaines questions du livre.
On suit la découverte des cassettes du point de vue de Clay, un ado pas comme les autres, au point qu’il en devient une vraie source de curiosité pour Hannah. C’est un élève modèle, sans problèmes, qui ne rate jamais un cours et qui ne se rend à aucune fête. Il est gentil avec tout le monde et chacun veut devenir son ami. Cependant, Clay fait partie de ces fameuses cassettes. En une seule nuit, il va apprendre à découvrir celle qui aurait pu devenir plus qu’une amie et va grandir. Tout au long de l’écoute des enregistrements, Clay est beaucoup dans la répétition (ce qui en deviendrait un peu… relou), il répète sans cesse « Mais qu’est-ce que je t’ai fait ? », « J’étais là pour toi », seulement, il le dit à une Hannah qui n’est plus de ce monde (même si on garde l’espoir jusqu’au bout du roman), il s’en veut de ne pas avoir compris plus tôt et de ne pas avoir été là pour elle. 

Ce livre aborde tous les sujets et toutes les questions de l’adolescence : la confiance et l’estime de soi, la sexualité, l’amitié, le harcèlement scolaire. Il met aussi le doigt sur un sujet tabou présent dans tout le roman : le suicide. Même Hannah, au début de son histoire, ne veut pas et ne parvient pas à prononcer ce terme. Déjà fragile psychologiquement, c’est un dernier acte physique (en l’occurrence le viol) qui la pousse à passer à l’acte ultime. Toutefois, ce sont des raisons (toutes petites ou très grosses) qui ont poussé Hannah à bout et qui sont toutes reliées entre elles.

Le fait de faire parler Hannah en gras et de laisser Clay et les autres personnages en calligraphie normale m’a parfois posé problème parce que j’en venais à confondre les deux et de ce fait, il me fallait parfois relire toute ma page pour savoir qui avait dit quoi. Sinon, c’est un livre qui se lit très bien.

J’avais peur que ce soit un peu gnangnan, que tout le monde soit dans le « c’est pas ma faute » mais c’est au-delà de cela, déjà parce qu’on ne sait pas ce que pensent les autres protagonistes des cassettes puisque Clay les écoute en une nuit et qu’il ne parle avec personne le lendemain et que, puisque tout le monde fait passer les cassettes, c’est qu’ils sont quelque part tous coupables.

En lisant ce livre, on se pose la grande question : pourquoi personne n’a-t-il rien vu ? Mais aussi : où sont passés les parents ? Même s’ils étaient préoccupés par leur travail, comment n’ont-ils pas vu voir ce qui était en train de se passer chez leur fille ? La réponse est tout simplement qu’on ne s’imagine pas que des petites choses insignifiantes pour les autres puissent aboutir à cet acte irrémédiable pour une jeune fille qui a la vie devant elle. Plusieurs autres questions restent en suspens. Qu’est-il arrivé à Hannah dans son ancien lycée pour qu’elle dise qu’elle est déjà cassée ? Pourquoi n’a-t-elle pas eu d’enterrement ? Pourquoi ne peuvent-ils pas se recueillir sur sa tombe ? La série répond parfaitement à une de mes plus grosses questions qui est : pourquoi Clay se dirige vers Skye à la fin du livre ? (Je vous dis tout dans la suite de l’article) Toutefois, sur le coup, cette fin me semble improbable.


J’ai clairement dévoré ce livre en deux jours, pourtant il ne m'a pas transcendé. Il aborde des sujets durs et compliqués tout en nous faisant réfléchir. Malgré quelques questions qui restent sans réponses, ce livre n’a pas de suite et c’est bien dommage. Toutefois, la série est un énorme complément au livre, il faut vraiment la regarder.





Chaque chapitre du livre correspond à un épisode de la saison.



Titre original : 13 Reasons Why
Réalisation : Brian Yorkey
Année : 2017
Durée : 13 épisodes de 49 à 61 minutes (1 saison)

Mon analyse

SAISON 1


J’ai entendu rapidement parler de la série 13 Reasons Why quand elle a débarqué sur Netflix mais il m’a fallu attendre de trouver le livre et de le lire, et au final, j’ai bien fait.

A la différence du livre, la série ne se focalise pas que sur le point de vue de Clay mais se concentre sur tous les personnages. Ainsi, on en apprend davantage sur la famille, les amis, le caractère et le comportement de toutes les personnes en lien avec le suicide d’Hannah Baker. De plus, les cassettes ne sont pas toutes dans l’ordre du livre. L’écoute se déroule sur plusieurs jours et non pas sur une seule et même nuit. Du coup, Clay rentre chez lui et va au lycée. Il attend et n’est pas dans la précipitation comme dans le livre. Il en vient même à ne plus avoir envie d’écouter les derniers mots d’Hannah, il veut abandonner parce que ça le fait trop souffrir. Toutefois, après chaque cassette, il va parler et affronter tous ceux qui se trouvent dessus et c’est grâce à lui que justice est un peu rendue pour Jessica et Hannah. Il leur demande à chacun si ce que la jeune fille a raconté est vrai.

La plus grosse différence entre le livre et la série est la relation qu’entretenait Clay et Hannah. Dans la série Netflix, les deux adolescents sont beaucoup plus proches, à certains moments, ils se cherchent et pendant la scène de la fête, ils vont beaucoup plus loin que le simple fait de s’embrasser. Hannah l’appelle « Casque » à cause de sa précaution de porter un casque de vélo sous les recommandations de sa mère. Ils ont des hauts et des bas mais ce sont de vrais amis. [J’ai un peu de mal avec le terme « adolescent » pour cette histoire parce que les personnages sont déjà des jeunes adultes, certains passages particulièrement violents renforcent cette idée et montrent que la série n’est pas pour tous les âges.]

Clay reçoit des « menaces » avant de recevoir et de commencer à écouter les cassettes. On sait tout de suite que l’on va voir l’impact du suicide d’Hannah sur les autres élèves. Dans le livre, Clay n’avait rien remarqué de suspect par rapport aux autres alors que dans la série, les autres vont tenter de l’effrayer pour qu’il arrête de poser des questions et pour qu’il soit le dernier à écouter les enregistrements. En écoutant la première cassette, Clay a un accident de vélo qui lui donne une vilaine cicatrice qu’il aura pendant toute l’écoute, ce qui permet au téléspectateur de différencier le passé et le présent. Sa blessure se trouve au-dessus du sourcil gauche, c’est un clin d’œil au livre et cela explique pourquoi il a mal à cet endroit dans le récit. Pire que dans le livre, Clay est parfois complètement à côté de ses pompes dans ses réactions envers Hannah, on aurait envie de le secouer et de lui faire ouvrir les yeux. Il rate tellement d’occasions de sortir avec Hannah ou de l’embrasser, tous les signaux lui passent à côté. Puisqu’elle était son amie, il aurait dû parler avec elle et ne pas croire toutes ses fausses rumeurs qui ont atteint si profondément la jeune fille mais bon c’est toujours beau de donner des leçons. Clay est vraiment un personnage à part. Au cours de la série, on en vient même à se demander s’il n’est pas fou (à cause de l’évocation de ses cauchemars, de ses médicaments et de ses hallucinations… TRÈS GROSSES HALLUCINATIONS !) et si ce n’est pas lui le vrai méchant de l’histoire. Quant à sa mère, WOW c’est un véritable flic, elle étouffe complètement son fils et surveille ses moindres faits et gestes. Au moment de boire la bouteille de bière en entier, il sort du rôle de garçon modèle, sans défauts et irréprochable. A la fin, il ne veut pas aller au bout des volontés d’Hannah, comme il a les aveux de Bryce, il voudrait que tout le monde sache la VRAIE vérité.

Contrairement au livre, Clay est suivi tout le long des écoutes par Tony qui s’inquiète pour son ami mais qui veut avant tout être sûr que celui-ci écoute vraiment les cassettes comme le voulait Hannah. Toutefois, Tony se révèle être très mystérieux avec son ami et Clay le voit même frapper un gars avec d’autres personnes mais on finit par comprendre que c’est un jeune homme au grand cœur qui cherche autant à protéger ses amis que sa famille. Même si on n’en sait pas davantage dans le livre, il est homosexuel dans la série et il donne l’impression d’être un peu amoureux de Clay, totalement aveugle sur la sexualité de son ami, ce qui donne lieu à une scène vraiment très drôle. Même s’il est parfois bizarre, Clay est un personnage touchant, légèrement maniaque et tellement naïf.

J’imaginais le personnage d’Alex plus viril, dans la série, c’est un des rares avec Clay à culpabiliser autant de ce qu’il a fait alors que ce n’est pas le plus « méchant ». Il appelle son père « Monsieur » parce qu’il est flic et que ce dernier l’a élevé à la dure. Avec Jessica et Hannah, ils forment quelques temps un bon trio jusqu’à ce qu’ils décident d’abandonner Hannah. Celle-ci leur raconte d’ailleurs le mauvais comportement de Justin alors qu’elle garde tout pour elle dans le livre. Au moment de la publication de la fameuse liste, elle le confronte directement dans les vestiaires. Alex s’en veut tellement qu’il montre des signes d’une volonté de se suicider à son tour (dès le deuxième épisode au moment de se laisser tomber dans la piscine) mais l’a-t-il vraiment fait ? (J’en parle plus loin avec le personnage de Tyler). Une autre question reste en suspens à son propos : pourquoi a-t-il contacté Zach avant son acte ? En ce qui concerne Jessica, Hannah est très complice avec elle et elle a autant d’audace que celle qu’elle considère clairement comme sa meilleure amie. Elle est restée avec Justin malgré le viol de Bryce parce qu’elle ne s’en souvient pas, je me suis demandée tout au long des épisodes pourquoi elle était encore avec lui mais pire, pourquoi elle était aussi proche de Bryce alors qu’Hannah avait tout révélé sur les cassettes. Honnêtement, même si cela n’avait pas été vrai, tu mets de la distance quand même avec la personne… Jessica finit par avoir des problèmes d’alcool, même si elle n’est pas complètement convaincue, elle commence à avoir des doutes.

Le personnage de Courtney est moins extravagant que dans le livre, c’est une petite fille modèle, elle a deux parents homosexuels et ne veut en aucun cas tomber dans leur estime. C’est pour cette raison qu’elle ne révèle à quiconque qu’elle est elle-même homosexuelle. Elle croit qu’ils penseront que c’est de leur faute. Sur sa cassette, on apprend qu’elle a embrassé Hannah et ne veut plus traîner avec elle pour que celle-ci ne le révèle à personne. Dans le livre, elle a déjà couché avec plusieurs garçons du lycée et se retrouve dans le jacuzzi de Bryce avant que celui-ci ne viole Hannah. D’ailleurs, dans la série, c’est clairement un viol car Hannah fait tout pour sortir de l’emprise de Bryce alors dans le roman, c’est aussi un viol mais Hannah savait ce qu’elle faisait, elle voulait simplement donner une raison supplémentaire à la fin de son existence. En ce qui concerne Zach, il a été très blessé qu’Hannah le rejette devant tout le monde alors qu’il l’aimait vraiment bien, il se venge plus par puérilité.

Etrangement, Tyler me fait de la peine, c’est un pervers ok mais ce n’est pas lui le plus méchant dans cette histoire et pourtant, il est le seul à être autant rejeté par tous les autres personnages. La première à le rejeter est Hannah, il lui avait demandé de sortir avec lui mais en refusant, il a publié la photo où on voit indistinctement Courtney et Hannah s’embrasser. (Clay se venge en prenant une photo de lui cul nu (pardon pour les termes)). Il est encore plus persécuté qu’Hannah. J’avais lu quelques avis qui disaient que la fin de la série était folle et quand on voit Tyler acheter un flingue (et tout son armada dans sa chambre), la première chose qui m’est passée par la tête c’est que la série allait aller au-delà du livre et que Tyler allait se venger en tirant sur tout le monde dans son lycée comme cela est déjà malheureusement arrivé tant de fois dans différentes écoles (= première théorie). Tyler est d’autant plus intriguant quand on le voit enlever la photo d’Alex accrochée à un fil (parmi celles de tous ceux présents sur les cassettes et de celui qui le martyrise Montgomery) alors que l’on vient d’apprendre par le directeur du lycée qu’Alex vient de se tirer une balle, est-ce que c’est vraiment lui qui a perpétré cet acte ou est-ce Tyler qui a voulu le faire passer pour un suicide ? (= deuxième théorie). C’est le personnage qui m’interroge et m'intrigue le plus.

Alors que le livre nous laisse beaucoup de suspens autour de Skye, la série offre plus de réponses car on la croise plusieurs fois. Elle est le témoin de l’acte de dégradation de Clay sur la voiture de Zach et elle lui lit des cartes de tarot. Toutefois, Skye est beaucoup plus que cela. Ce que je n’avais pas du tout compris dans le livre (quand Clay la suit à la fin du roman) c’est que Clay se rattrape de son aveuglement avec Hannah. En croisant Skye plusieurs fois, il comprend que la jeune fille ne va pas bien, elle a des cicatrices sur les poignets et a complètement changé depuis qu’ils se connaissent. Il décide alors de la « prendre sous son aile », de s’intéresser à elle et de l’aider s’il le peut.

Quelques personnages ont été ajoutés à la série, il est surtout question des parents mais aussi de quelques élèves. Mis à part ceux de Bryce Walker, les parents de toutes les personnes présentes sur les cassettes font leur apparition dans la série, de ce fait, on en apprend davantage sur les rapports familiaux de chaque adolescent et les conditions dans lesquelles ils évoluent. Le personnage de Jeff est beaucoup plus exploité, il n’est plus le simple « type du lycée » qui est mort dans un accident de voiture, il est surtout le gars à qui Clay donne des cours de soutien scolaire et qui le pousse à s’ouvrir davantage aux autres et particulièrement à Hannah parce qu’il le sait amoureux d’elle depuis qu’il l’a rencontré. Il est l’une des grosses pertes de la série car on s’attache énormément à ce sportif sympa. C’est le genre de personne célèbre dans son école mais qui garde un côté cool avec tout le monde et ne prend pas la grosse tête. Un certain Montgomery fait son apparition, c’est un ami de Bryce qui aime persécuter les autres. On fait aussi la connaissance de Brad, le petit-ami de Tony.

Le cas de Bryce est particulier, il veut passer pour l’enfant et l’ami modèle alors que ce n’est pas du tout cela. N’étant pratiquement jamais sous la surveillance de ses parents, il se permet toutes les extravagances, au point de commettre des viols en pensant qu’ils étaient tous consentis, ils considèrent que, pour une femme, faire l’amour ou être violée, cela revient strictement au même. Comme ses parents sont riches, il pense que rien ne peut lui arriver, du coup, il se permet tout. A la fin, Clay va chez lui pour lui acheter de l’herbe mais dans le vrai but de lui faire avouer ses torts. Après une bonne raclée de la part de Bryce, il y parvient. Il lui donne même des glaçons et un verre d’alcool, et trinque avec lui… Il n’a aucune cohérence.

Rapidement, les petites différences sont : le plan n’a pas été donné avant par Hannah, il est dans la boîte, Kat et Clay se connaissent depuis l’enfance, le mot magique d’Hannah, Jessica et Alex n’est pas « Abracadabra » mais « Vie de merde », Wally du Blue Spot est un vieux monsieur, les parents d’Hannah intentent un procès à toute l’école pour ne pas avoir vu qu’Hannah allait mal, Jenny est devenu Sheri et il y a un début d’histoire avec Clay, ce dernier rend les cassettes à Tony et les récupère, Ryan offre un carnet à Hannah pour qu’elle puisse y écrire ses pensées et ses poèmes, et il lui donne des cours d’écriture, Markus piège Clay avec de l’herbe dans son sac et il est renvoyé trois jours, Hannah ne garde pas la maison et le chien d’un ami de la famille, Kat fait une réapparition à la fin, Clay dit le nom du violeur à Monsieur Porter et Hannah s’est taillée les veines dans sa baignoire et n’a pas pris de cachets.

La fin de la saison apporte tellement de questions sans réponses. De ce fait, on attend une saison 2, reste plus qu’à savoir en quoi elle va consister puisqu’Hannah n’est plus présente et que son histoire a été racontée.

La série c’est clairement le livre mais en mieux, elle complète les blancs du livre. Elle aborde le sujet tabou du suicide mais parle aussi et surtout de la difficulté à s’accepter soi-même pendant la période de l’adolescence. C’est un des moments de la vie où l’on pense que tout est définitif et que l’on n’a pas de recul sur ce que l’on vit. Grâce à cette série, on apprend à regarder les autres autrement. C'est un véritable coup de coeur !

2 commentaires:

  1. 123movie - I felt compelled to write this review as so many comments are besides the point of this series. We are so used to watching series with heroes always saving the day, doing the right thing, that we forget how real life is. This is not a show about what it should be but about what it is. The main character is not an hero, she is just like the other teenagers that are included in it. She stay frozen when she should be fighting, she keeps it all to herself when she should talk, she is taking pranks too seriously, and so on. But so she is, and so could we. People seem to forget that most of the time no one moves when something awful and unexpected happens. They seem to forget they are flawed human. We look the other way. You can feel offended by something that won't have the same impact on another person that could have been at your place. It is difficult to watch, but that is the point. Watch the depression,watch people falling apart and some horrible scenes. It is realistic. If it wasn't, suicide wouldn't be the top reason of death for teenagers.
    See more:
    hd movies online free
    watch harry potter online free
    watch mr robot online free
    super troopers 2 torrent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. I agree with you, Hannah's character is more realistic than other characters can be. Faced with situations like those she experienced, we don't know how we would have reacted ourselves. But we must also take into account that's a fiction and everyone is free to interpret it as he wants.

      Supprimer