mardi 20 juin 2017

Les Animaux Fantastiques, Vie et Habitat

Auteure : J.K. Rowling
Editions : Gallimard Jeunesse
Genre : Fantastique
Date de sortie : mai 2017
Nombre de pages : 144

Quatrième de couverture
L’ouvrage du magizoologiste Norbert Dragonneau est aujourd’hui un grand classique de la Bibliothèque de Poudlard. Cette édition exceptionnelle rassemble plus de quatre-vingts espèces, et révèle six animaux restés secrets depuis le voyage aux Etats-Unis de l’explorateur.
Mon avis


Je l’attendais TELLEMENT cette réédition des Animaux Fantastiques que je me le suis procurée le jour de sa sortie. J’ai été franchement hallucinée de voir les prix exorbitants des anciennes éditions vendues sur les sites de ventes. Pour un livre ayant coûté dans les six euros à sa sortie, je suis interloquée de voir que les gens le revendent jusqu’à plus de mille euros de nos jours (oui oui vous avez bien lu). Toutefois, ma patience a été récompensée parce que ce livre est génial !

Je ne sais pas ce que donnaient les anciennes versions de cette œuvre de J.K. Rowling mais celle-ci est vraiment très belle. Quand je la compare à celles des Contes de Beedle le Barde et du Quidditch à travers les âges, je m’aperçois d’abord qu’elle est un petit plus grande au niveau du format et du nombre de pages. Mais surtout les illustrations sont magnifiques ! On entre tout de suite dans l’ambiance Harry Potter, Poudlard et tout l’univers magique de J.K. Rowling.

Sans savoir sous quelle forme ce livre allait se présenter, je découvre rapidement qu’il s’agit d’un dictionnaire qui catalogue tous les animaux fantastiques recensés par Norbert Dragonneau (Newt Scamander dans sa version originale) dans l’ordre alphabétique en y mêlant l’histoire des sorciers et l’histoire moldue. J’adore la manière dont Dragonneau nous raconte les caractéristiques de chaque animal, par exemple, qu’en réalité le monstre du Loch Ness n’est autre qu’un Kelpy qui se transforme à sa guise et qui a un penchant pour l’objectif des paparazzis ou encore quand on apprend que le Boursouf aime se délecter de la morve des lézards endormis (cela me fait beaucoup rire). Ce sont des anecdotes que j’ai envie de lire sur le monde des Sorciers. La perception moldue va d’ailleurs jusqu’à mettre des animaux fantastiques sur le compte de légendes. Ainsi, les licornes et les dragons ne proviennent pas de l’imagination des moldus mais sont bien réels chez les sorciers. Je suis archi fan de ce genre d’idées.

On en apprend aussi davantage sur les animaux fantastiques découverts (pour ma part) dans le film Les Animaux Fantastiques de David Yates. La manière d’expliquer de Norbert Dragonneau est vraiment génial et hyper pédagogue.

Cet ouvrage de J.K. Rowling est un vrai coup de cœur, j’ai adoré le lire et le lirai à mes enfants plus tard. Il complète parfaitement l’univers de « Harry Potter »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire