jeudi 20 février 2020

Meurtre en Mésopotamie

Auteure : Agatha Christie
Editions : Club des Masques
Genre : Policier
Date de sortie : 1967
Nombre de pages : 256

Quatrième de couverture
On en fait des mystères autour de la belle Mrs. Leidner ! Elle est souffrante, paraît-il. Sujette à des crises… Voilà qui est vague. Quel genre de crises ? Personne ne semble le savoir exactement. Ou, plutôt, chacun se cantonne dans un silence lourd de sous-entendus. Mrs. Leidner se drogue-t-elle ? Est-elle folle ? Ou simplement dépressive ? En tout cas, son mari – qui dirige la mission archéologique de Tell Yarimjah – a chargé miss Leatheran de veiller sur elle. Mais que peut bien faire une infirmière pour une femme qui reçoit des menaces de mort ?
Mon avis

Deuxième livre du challenge de la fin d’année 2019 #JeLisAgathaChristie et poursuite de ma découverte des livres de la célèbre auteure anglaise. Je me répète à chaque fois et le ferai encore et encore mais Agatha Christie sait nous distiller une atmosphère reconnaissable entre mille, grâce aussi à son personnage Hercule Poirot (je l’aime beaucoup notre détective belge). Je ne saurais l’expliquer mais on sent, ou plutôt ressent quelque chose de particulier quand on lit ses livres, ce que j’apprécie beaucoup.

Dans Meurtre en Mésopotamie, on retrouve avec grand plaisir notre célèbre petit détective belge Hercule Poirot (pour le moment, je trouve que les meilleures enquêtes sont celles avec lui mais je n’en ai pas encore lu assez sans lui pour me faire une vraie idée, seulement quand c’est le cas, ça me fait bizarre qu’il ne soit pas présent).

Dans ses enquêtes, j’ai beau avoir toutes les preuves sous les yeux et lancer pas mal de spéculations, je ne résous pas l’enquête… et Hercule Poirot m’épate à chaque fois où il sort une information (parfois une seule petite) qui vient résoudre tout le truc. Ce fut le cas pour ce livre et je dois dire : quelle délectation ! Cette fois, il est « accompagné » non pas de Hastings mais d’une infirmière Miss Leatheran qui a été engagée pour prendre soin d’une certaine Mrs Leidner. Cette dame se sent menacée et pressent son meurtre prochain, sauf que personne ne la croit bien évidemment… jusqu’au drame : son meurtre (what a surprise !) et Hercule Poirot fera tout pour comprendre quel est ce meurtrier qui le prend un peu pour un débutant.

En réalité, Hercule Poirot n’apparaît pas tout de suite (même si on l’attend avec impatience), on prend le temps de connaître les personnages et de faire notre propre « enquête » à travers les yeux de Miss Leatheran.

C’est un régal que cette histoire qui me rappelle que le policier est un de mes genres de prédilection. On est d’autant plus dépaysé que cela se déroule dans un pays étranger (hors Angleterre), sans que cela vienne perturber les habitudes d’Hercule Poirot et puis, ce sentiment de huis clos, on aime beaucoup. On en vient à se poser d’autant plus de questions sur le comment du meurtre.

Même si j’ai beaucoup aimé, il y a quelques moments qui tirent en longueur et nous font nous demander quand est-ce que l’action va vraiment se dérouler, surtout la partie où le détective n’est pas présent. Toutefois, on suit l’enquête avec beaucoup d’attention.

Encore une fois, j’ai adoré cette histoire d’Agatha Christie et cette enquête d’Hercule Poirot. On fait attention à chaque détail parce qu’ils sont importants et on est surpris par l’ingéniosité de notre détective. A chaque lecture, l’auteure me donne toujours plus l’envie de poursuivre celle que j’écris, c’est un puissant booster.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire