mercredi 31 janvier 2018

Black Mirror - Saison 4

Titre original : Black Mirror
Réalisation : Charlie Brooker
Genre : Futuriste, Post-Apocalyptique
Année : 2017
Durée : 6 épisodes de 40 à 75 minutes

Synopsis

Cette anthologie de science-fiction explore un futur high-tech retors où se heurtent les plus belles innovations de l'humanité et ses plus bas instincts.
(Netflix)

Mon analyse

Comme à chaque fois, je vous déconseille de regarder les épisodes les uns à la suite des autres parce que c’est vite traumatisant ! Les sujets sont forts et tellement probables (tellement réels) que cela fait peur..

Les épisodes de cette quatrième saison nous donnent une perspective de différents futurs : apocalyptique, TROP technologique ou fait de violence. On part toujours sur une critique de notre société actuelle et probablement de notre futur où tout est bon pour que nous allions encore plus loin dans notre addiction à la technologie et dans notre comportement face aux autres.

Dans beaucoup d’épisodes, on se laisse avoir par la première impression que l’on a des personnages : on les aime bien, ils nous font de la peine et, au fur et à mesure, on comprend qu’il y a un problème (c’est bizarre) et on finit choqué ou par être dégoûté. Ce schéma fonctionne pour toutes les saisons et la saison 4 n’en réchappe pas.

Le premier épisode démarre fort, l’idée de base est géniale et les images sont incroyables. Et le dernier épisode termine la saison en apothéose. Il est très intense et on y retrouve différentes histoires en un seul épisode. D’ailleurs, on peut voir quelques clins d’œil aux saisons précédentes avec des éléments distinctifs à ceux-ci (des costumes, des objets,…) puisqu’il s’agit d’un musée. C’est très fort.

C’est une très bonne saison de Black Mirror, j’ai aimé quatre épisodes sur six. Les scénaristes savent nous ménager un bon suspens et nous surprendre par des effets spéciaux révolutionnaires

Aucun commentaire:

Publier un commentaire