mercredi 1 avril 2020

La Seizième Clé

Auteur : Eric Senabre
Editions : Didier Jeunesse
Genre : Jeunesse, Science-Fiction, Fantasy
Date de sortie : 2019
Nombre de pages : 224

Quatrième de couverture
Dans l’immense manoir d’Hemyock, la vie d’Oswald est plutôt confortable : tout un personnel lui est dévoué pour qu’il développe ses talents de jeune prodige. Une étrange maladie lui interdirait tout contact avec l’extérieur : aussi ne connaît-il ni ses parents, ni le monde qui entoure la propriété. Mais à l’approche de ses 16 ans, le garçon s’interroge de plus en plus sur les zones d’ombre que compte son existence. Venue de nulle part, une jeune fille le contacte secrètement et l’incite à fuir avec elle. Mais comment sortir de ces murs ? Devant eux, le mystère est bien plus grand qu’ils ne l’imaginent…
Mon avis

La couverture et son titre m'ont immédiatement charmé ! Sans connaître le résumé, j'avais envie de lire ce livre (si mes souvenirs sont bons, il n’y avait même pas de résumé). Quand j'ai débuté ma lecture du livre, cela n'a fait que confirmer mon ressenti. J'ai été une adepte absolue (dis de cette manière, ça fait peur) de la manière de s'exprimer d'Oswald, il m'a complètement transmis sa poésie. J'aimerais qu'il y ait plus souvent des personnages qui parlent de cette manière. Il possède une répartie comme je les aime et même s'il a peur, ses mots surpassent le reste. Rien que pour ça, on sent tout de suite que ce n'est pas un adolescent ordinaire.

L'atmosphère générale du début m'a légèrement mis en angoisse parce que le contexte était étrange mais ça s'est calmé quand j'ai compris que ça ne partirait pas aussi loin que je l'avais imaginé. Toutefois, dans un autre sens, l'auteur est tout de même parti très (très) très loin dans son univers, et pour être tout à fait honnête, il m'a parfois un peu perdu dans son histoire d'espace-temps. C'était parfois un peu long... mais très intéressant. Le temps est un sujet passionnant mais mon imagination a bien du mal à l'assimiler (par exemple, le retourneur de temps, dans Harry Potter, me pose beaucoup de questions).

Cependant, ce n'est qu'un détail puisque j'ai passé un excellent moment en compagnie d'Oswald et Zelah... jusqu'à la toute fin où clairement, je me suis dit WTF !? Qu'est-ce que j'ai loupé ? Qu'est-ce que je n'ai pas compris ? Mais finalement, je préfère mon imagination s'imaginer ce qu'il veut, je trouve cela plus... poétique ! Parce que la poésie, c'est bien ce qui résume cette histoire.


Ce livre ne nous laisse pas une minute de répit, on est tout le temps en action, on fait travailler nos méninges et ça fait du bien. Je trouve aussi qu'il ne représente pas les histoires d'adolescents habituelles, il est plus tourné sur la réflexion, ce que j'ai beaucoup apprécié ! Merci beaucoup NetGalley France et les éditions Didier Jeunesse de m’avoir laissé la chance de lire ce livre !!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire