vendredi 13 janvier 2017

Les Animaux Fantastiques

Titre original : Fantastic Beasts and Where to Find Them
Réalisation : David Yates
Année : 2016
Durée : 2h13

Synopsis

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d'être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du "Moldu") déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable.
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d'un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s'agit d'une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l'ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d'enquêtrice. Et la situation s'aggrave encore lorsque Percival Graves, énigmatique directeur de la Sécurité du MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d'Amérique), se met à soupçonner Norbert… et Tina.

Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu'il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s'apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers. (Allociné)

Mon analyse


Les adorateurs d’Harry Potter ne peuvent pas passer à côté de ce film qui est une adaptation du livre de J.K. Rowling Les Animaux Fantastiques : Vie et Habitat des Animaux Fantastiques. Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de lire ce livre (en tant que fan, je devrais être châtiée) mais je sais (de source sûre) que c’est une encyclopédie des différents animaux. Pour le film, il en a été fait une histoire, celle de Norbert Dragonneau (Newt Scamander), Grindelwald et Croyance l’Obscurial. (Je SPOILE direct mais sans voir le film, on ne peut pas vraiment comprendre). Enfin bref, cette analyse est préférable après visionnage.

Le réalisateur David Yates a réalisé plusieurs films de la saga Harry Potter (Harry Potter et l’Ordre du Phénix, et le Prince de Sang-Mêlé et et les Reliques de la Mort – Partie 1 & 2) donc c’est vraiment sympa de le retrouver encore une fois dans l’univers magique.

Qu’on se le dise, il est si doux d’entendre l’air mondialement connu de la saga Harry Potter, on en aurait presque la larme à l’œil. D’autant plus que plusieurs éléments font référence à l’univers Harry Potteresque. Alors certes, ce n’est pas la même histoire mais c’est toujours bon de voir des petits clins d’œil aux classiques (comme la musique). Déjà, le personnage de Norbert est clairement un rappel avec ses évocations à Poudlard, aux moldus, à Albus Dumbledore, à la famille Lestrange, etc… Il représente la magie anglaise face à une magie américaine quelque peu inconnue avant ce film. Certains sortilèges sont aussi une référence pour qui connaît le mode HP et la rencontre des baguettes entre Tina et Grave rappellent celle entre Harry et Voldemort. Toutefois, on peut aller voir ce film sans avoir vu les 8 autres films.
Certains passages peuvent poser problèmes (tout en annonçant une suite parce que plusieurs questions restent sans réponses), ainsi, le rappel de Grindelwald au tout début du film à travers les articles de journaux laisse à réfléchir. Déjà parce qu’honnêtement, ce personnage ne m’a laissé qu’un vague souvenir dans les livres et celle d’un jeune homme blond s’enfuyant par une fenêtre après avoir volé la baguette de sureau dans le film des Reliques de la Mort. Donc, il se résume à être un méchant dans ma tête. Ensuite, je vous parlais des questions sans réponses, en voici un petit florilège : 1. Que va devenir Grindelwald ? 2. Qui est exactement Leta Lestrange ? 3. Quelle est véritablement sa relation avec Norbert Dragonneau ? 4. Norbert et Tina vont-ils se revoir ? 5. Croyance est-il vraiment mort ? et encore plein de petites questions de ce type.
Bien qu’il y ait un côté très sombre, il y a aussi beaucoup d’humour dans ce film, apporté surtout par le Nomaj Jacob Kowalski qui apporte sa vision non magique dans ce monde magique. Les animaux fantastiques en eux-mêmes apportent aussi une bonne touche de rigolade et de mignonnerie, surtout le Niffler (il est beaucoup trop mignon), le Botruc (son côté boudeur est adorable), le Demiguise ou encore l’éruptif (qui ressemble étrangement à un rhinocéros). Les situations dans lesquelles se retrouvent Norbert Dragonneau sont aussi vraiment mignonnes et rigolotes.

J’ai adoré ce film, c’est un véritable coup de cœur ❤ ! Les animaux sont… fantastiques et tellement mignons. On a trèèèès envie d’avoir la même valise que Dragonneau. Quant à l’histoire, elle nous replonge dans le monde de la magie et nous laisse sur le suspense d’une suite. En ce qui concerne le livre, j’ai appris qu’il y aurait peut-être une réédition des Animaux Fantastiques donc je vais pouvoir me rattraper.


[MISE A JOUR : Grâce à la réédition, j'ai enfin pu lire le livre Les Animaux Fantastiques - Vie & Habitat. Etant donné que ce n'était pas le cas au moment de l'écriture de cet article, j'ai décidé d'en faire un à part que vous pouvez retrouver dans l'Index.]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire