vendredi 3 novembre 2017

Bilan Défi PKJ d'Octobre #DéfiPKJ


Pour la troisième fois consécutive, je participe au défi des éditions Pocket Jeunesse du mois d’octobre. Les règles sont : relever des défis grâce à nos lectures du mois.

Mon score est de 22 sur 30. Et vous, ça donne quoi ?

1)
Le héros/l'héroïne n'est pas gentil.     



Dès le début, je triche un peu parce que les héros ou héroïnes sont toujours un peu méchants à un moment donné. Cela a été le cas pour Elias et Laia dans Une braise sous la cendre, Diane dans Frappe-toi le cœur, Marcus dans Le Livre des Baltimore ou encore Diane dans Les gens heureux lisent et boivent du café.

🍁

2) Lire un PKJ.     ✔




J’ai commencé un PKJ sans me rendre compte que c’en était un. J’étais tellement contente de trouver Une braise sous la cendre à la bibliothèque près de chez moi que l’édition ne m’est apparue que plus tard.

🍁

3) On parle d'Halloween dans votre lecture.     




Dans Wonder de R.J. Palacio, le petit August se déguise pour Halloween et malheureusement, il ne passe pas une très bonne fête.

🍁

4) Le prénom de l'auteur n'est pas écrit sur la couverture.     




Techniquement, les initiales ne comptent pas comme le prénom, donc je dirais le livre de R.J. Palacio, Wonder.

🍁

5) Il y a du jaune sur la couverture.     




Sur la couverture de Le Livre des Baltimore de Joël Dicker, il y a du jaune grâce à l’éclairage de la maison.

🍁

6) Parler du #défiPKJ sur les réseaux sociaux.     


Oui, encore et comme toujours avec #VendrediLecture.

🍁

7) L'intrigue se passe en automne.     


Le fameux Drame de toute l’histoire du Livre des Baltimore a lieu la veille de Thanksgiving et c’est autour de cet évènement que tourne le bouleversement de la vie de Marcus. 

🍁

8) Parler livres avec quelqu'un.     


Je parle souvent livres avec plusieurs membres de ma famille (ma mère, tante, cousine) et mes amies. Ce critère est trop facile ! Ahah !

🍁

9) Partager son avis sur un livre PKJ avec PKJ.     


Toujours pas… Je chie dans la colle.

🍁

10) Certains passages de votre lecture font peur.     


Non, même si octobre est synonyme d’Halloween, je n’ai pas lu de lectures qui font peur.

🍁

11) Le héros/l'héroïne a un petit frère.     




L’héroïne Diane dans Frappe-toi le cœur de Amélie Nothomb a un petit frère qui s’appelle Nicolas.

🍁

12) Il y a un retournement de situation que vous n'avez pas vu venir.     


Dans Le Livre des Baltimore, il y en a beaucoup auquel je ne me suis pas attendue. Joël Dicker est très doué pour ça.

🍁

13) Le lieu où se déroule l'histoire vous fait rêver.     


Alors c’est un peu bizarre mais j’adore le domaine dans lequel travaille Andrew dans Complètement cramé ! de Gilles Legardinier, il me rappelle celui de la série Downton Abbey et j’adore ! D’ailleurs, par certains côtés, il m’évoque aussi Poudlard alors oui ça me fait rêver !

🍁

14) Il y a des arabesques sur la couverture.     


Celui-là était difficile… Mais il n’y en avait pas sur les livres que j’ai pu lire.

🍁

15) Un des personnages cache sa véritable identité.     


Dans Une braise sous la cendre de Sabaa Tahir, Laia cache sa véritable identité pour ne pas se faire tuer et Elias fait en quelque sorte la même chose mais lui dans le but d’atteindre la liberté.

🍁

16) Le roman a un titre et un sous-titre.     


Nope, aucun n’avait de sous-titre.

🍁

17) Le roman met en scène deux personnages que tout oppose.     


Encore une fois, dans Une Braise sous la cendre, Laia et Elias sont deux personnages que tout oppose mais qui ont une envie commune.

🍁

18) L'intrigue se passe au milieu de nulle part.     


Je me répète mais c’est le cas pour Une braise sous la cendre de Sabaa Tahir.

🍁

19) On connait le deuxième prénom du héros/de l'héroïne.     


Pas que je me souvienne.

🍁

20) Croiser le mot "dragon" dans le texte OU il y a un dragon sur la couverture.     


Non plus.

🍁

21) Le héros est sur un bateau/une embarcation.     


Elias prend le bateau dans Une braise sous la cendre pour sauver la vie de sa meilleure amie Hélène.

🍁

22) Le mot "étoile" apparaît en première ou quatrième de couverture.     


Nope.

🍁

23) Le traducteur du livre est mentionné en quatrième de couverture.     


Sur la quatrième de couverture de Wonder de R.J. Palacio, on apprend que c’est Juliette Lê qui a traduit ce livre de l’américain.

🍁

24) Lire un livre que vous vouliez lire depuis plus d'un an.     




Pour Pétronille de Amélie Nothomb c’est un peu le cas puisque j’ai envie de lire tous les livres de cette auteure (dont j’ai fait une petite liste d’ailleurs).

🍁

25) L'histoire d'amour ne prend pas la tournure que vous aviez imaginée.     




Dans Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand, je ne m’attendais ABSOLUMENT PAS à ce que l’histoire d’amour entre Diane et Edward prennent cette tournure, j’étais franchement déçue !

🍁

26) Le héros/l'héroïne a des caractéristiques physiques communes avec vous.     


Caractériellement oui mais pas physiquement.

🍁

27) Lire une nouveauté récente (sortie il y a moins de 3 mois).     




Frappe-toi le cœur de Amélie Nothomb est sorti en septembre si mes souvenirs sont bons.

🍁

28) Deviner la fin du livre mais quand même apprécier sa lecture.     




Dans Complètement cramé !, on devine bien la fin mais cela ne nous empêche pas de passer un très bon moment.

🍁

29) Il y a des dessins dans le livre.     




C’était très agréable de voir des dessins dans Un Ours nommé Paddington de Michael Bond.

🍁

30) Lire un livre sans trop savoir de quoi il parle.     







Ce mois-ci, j’ai lu pas mal de livres sans savoir de quoi ils parlaient et sans lire la quatrième de couverture, je me suis laissée porter par la curiosité. Il y a Une braise sous la cendre de Sabaa Tahir, Quelqu’un pour qui trembler de Gilles Legardinier, Les gens heureux lisent et boivent du café, Frappe-toi le cœur et Pétronille de Amélie Nothomb.

🍁

Point bonus: lire un album des P'tites Poules de Christian Heinrich et Christian Jolibois !     


Non.

🎃

Aucun commentaire:

Publier un commentaire