samedi 26 mai 2018

Tout le monde debout

Titre original : Tout le monde debout
Réalisation : Franck Dubosc
Genre : Comédie
Année : 2018
Durée : 1h47

Synopsis

Jocelyn, homme d'affaire en pleine réussite, est un dragueur et un menteur invétéré. Lassé d'être lui-même, il se retrouve malgré lui à séduire une jeune et jolie femme en se faisant passer pour un handicapé. Jusqu'au jour où elle lui présente sa sœur elle-même handicapée...
(Allociné)

Mon analyse

Cette chronique sera courte parce que je n’ai pas tellement de choses à en dire mais cela ne signifie pas que ce soit totalement négatif.

J’avais aimé la bande-annonce mais, malgré quelques blagues qui m’ont fait rire, le film ne me tentait pas outre mesure. Toutefois, on m’a convaincu d’aller le voir et comme il passait à côté de chez moi, l’occasion était trop belle. Maintenant, je peux vous le dire, on m’a un peu trop survendu ce film.

Le casting a tout de même de grosses têtes d’affiche : Franck Dubosc, Alexandra Lamy, Gérard Darmon et Elsa Zylberstein, et ils sont une des raisons supplémentaires qui m’ont donné envie de le voir. Alexandra Lamy, je la trouve incroyable dans pratiquement tous ses rôles, elle est autant à l’aise dans des comédies que dans des drames. Dans ce rôle, on sent qu’elle s’est acharnée à donner une constance et une crédibilité à ce personnage. En ce qui concerne Elsa Zylberstein, elle m’intrigue… elle est un ovni dans le paysage cinématographique. Pourquoi ? Parce que les personnages qu’elle interprète sont toujours barrés et d’une psychologie incroyable ou alors c’est elle.. je ne sais pas mais je l’adore.

Venons-en à l’histoire : un menteur invétéré se retrouve à se faire passer pour un handicapé pour tenter de séduire une femme et au final, c’est la sœur de cette dernière, elle-même handicapée qu’il va essayer de conquérir. Juste avec ce résumé, on s’attend à tomber sur des scènes marrantes et remplies de quiproquos. Bien sûr, c’est ce qu’il se produit dans Tout le monde debout. Plus ils s’enfoncent dans son mensonge et plus on se dit que s’en sortir sera impossible ou se fera forcément dans les larmes.

Tout se déroule presque comme prévu et on rit beaucoup mais le final n’est pas comme je m’y attendais du type, elle apprend toute la vérité, ils se disputent et se réconcilient. Nope. C’est bien mieux et cela change de d’habitude, ce que j’adore.

Ce n’est pas un coup de cœur mais j’ai passé un excellent moment en regardant ce film : Franck Dubosc et Alexandra Lamy m’ont touché plus que je ne l’imaginais et je les ai trouvé crédible. Cependant, je m’attendais à mieux maiiis j’ai aimé… vous voyez le paradoxe ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire