vendredi 25 mai 2018

Downton Abbey

downton abbey GIF

Titre original : Downton Abbey
Réalisation : Julian Fellowes
Genre : Drame historique
Année : 2010-2015
Durée : 52 épisodes de 50 minutes (6 saisons)

Synopsis

Cette série met en scène la vie d'une famille aristocratique anglaise fictive, les Crawley, et de leurs domestiques, à Downton Abbey, un petit château anglais entouré d'un domaine rural situé dans le Yorkshire, au Royaume-Uni.
(Wikipédia)

Mon analyse

J’ai pris l’habitude, depuis que j’ai commencé ce blog, de vous parler des séries saison par saison mais Downton Abbey sera l’exception à la règle puisque je les ai regardé les unes à la suite des autres (excepté la dernière) sans me rendre compte du passage de l’une à l’autre.

C’est une série qui met en scène énormément de personnages et tous ont croisé l’existence d’une famille aristocratique unique et de ses domestiques : les Crawley. Du coup, je ne me souviens pas de tous les personnages mais les « principaux » me restent en mémoire. Je me dis que, parmi ceux qui ne sont plus là, si je me souviens d’eux, c’est qu’ils ont marqué la série.

Le père est un comte, la mère est une comtesse et ils ont trois filles qui sont toutes très différentes les unes des autres. Lady Sybil (la cadette) est la plus indépendante, elle a un esprit de contradiction évident, le goût du risque et de l’aventure, et a beaucoup de mal à s’incliner face aux décisions de sa famille. Elle est ma préférée jusqu’à ce que ce soit Lady Edith qui prenne sa place. Ensuite, il y a Lady Mary… comment vous parlez d’elle en des termes élogieux ? En réalité, il faut savoir que Lady Mary a deux facettes de sa personnalité et une des deux est en permanence un masque qu’elle porte face aux autres. Elle est hautaine, méchante, vicieuse et elle se mêle de tout (en cela, elle ressemble beaucoup à sa grand-mère paternelle, la comtesse douairière Violet Crawley qui a des répliques mordantes à vous faire adorer encore davantage la série) mais elle est aussi généreuse, attentionnée, espiègle et prend les choses très à cœur. Quand je vous disais qu’elle était complexe ! Quant à Lady Edith, elle est ce qu’on pourrait appeler la « vieille fille poissarde », elle vit certains grands moments dans sa vie qui finissent toujours par du malheur mais on aimerait tellement que tout s’arrange pour elle parce qu’elle a bon caractère, elle est gentille, attentionnée et souhaite aider tout le monde. Bref, tout l’opposé de ce que montre Mary. C’est pour cette raison qu’elles sont TOUJOURS en opposition tout au long de la série (et pire encore dans la dernière saison qui m’a mis les nerfs). Mary est plus qu’insupportable avec sa sœur et plus d’une fois, j’ai clairement eu envie de la baffer.

Pourquoi je vous les décris elles plutôt que les autres ? Parce qu’au final, la série tourne autour des filles Crawley et de leur famille (en incluant l’incroyable grand-mère interprétée par Maggie Smith). Parfois, ils nous énervent, nous exaspèrent mais on continue de les aimer infiniment et quand on assiste à la mort de certains personnages (sur plusieurs années, il faut s'y attendre), on ressent une tristesse infinie.

Cette série ne nous montre pas des scènes spectaculaires remplies d’action mais plutôt celles de la vie quotidienne où de 1912 à 1925 (j’ai envie de pleurer en vous écrivant ça, je ne sais pas pourquoi), on voit les changements qui s’opère dans la vie de la famille Crawley : comment la Première Guerre Mondiale a bouleversé leur vie et comment la modernité de l’Angleterre et du monde en général est venue changer une famille accrochée à leurs traditions ancestrales. On voit aussi quels étaient les rouages de l’aristocratie fin XIXème - début XXème et leurs comportements face au « petit peuple ». On en apprend aussi bien davantage sur la domesticité. C’est l’une des premières séries à ma connaissance à mettre en avant les dessous d’une maison familiale aristocratique anglaise. Chez les domestiques, il y a beaucoup de départ et d’arrivées mais les vrais restent et nous apportent de la joie comme de la peine. Par exemple, Thomas Barrow qui a eu de nombreuses qualifications dans la maison de Downton, on a aimé à le détester lui et toutes ses viles manigances à deux sous au point que dans la dernière saison, il me brise le cœur. Voilà, pour vous dire qu’il ne faut pas se fier aux apparences pour certains…

Cette série est un IMMENSE COUP DE CŒUR ! ♡
J’ai aimé suivre la famille et tous ceux qui les ont côtoyés sur plusieurs années et les découvrir toujours plus intensément. J’ai même fait durer le plaisir en ne regardant la dernière saison que très tard et ça m’a fendu le cœur de devoir la finir. Je pense qu’entendre la musique du début de chaque épisode viendra toujours me donner des frissons. J’aime Downton Abbey du fond du cœur !

Je ne peux pas tout dire dans un seul article mais je ne peux que vous la recommander vivement, elle est merveilleuse.

2 commentaires:

  1. J'adore Downton Abbey ! Je l'ai commencé il y a 2 ans maintenant mais malheureusement, j'ai du mal à aller au-delà de la saison 3 :'( :'( mon petit cœur est meurtri.
    Bon quand même, il faudrait bien que je songe à la recommencer. Rien que pour voir ce qui arrive à cette poissarde d'Edith.

    Mes personnages préférés : Matthew Crawley, la grand-mère jouée par Maggie Smith, Mary, Sybil ♥ et parmi les domestiques, j'ai adoré euh... la petite blonde dont je me souviens plus le nom (c'est dire comme ça fait longtemps que je ne l'ai pas regardée).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah je comprends !!! :'( mais la suite vaut vraiment le coup !
      Et pour Edith, tu risques d'être surprise ;)

      Ahah :D La blonde c'est pas Anna ? Violet (jouée par Maggie Smith) est géniale même si parfois, très énervante.. On s'attache à tout le monde de toute façon !

      Supprimer