mardi 18 avril 2017

L'Embarras du choix

Titre original : L’Embarras du choix
Réalisation : Eric Lavaine
Genre : Comédie romantique
Année : 2017
Durée : 1h37

Synopsis

Frites ou salade ? Amis ou amants ? Droite ou gauche ? La vie est jalonnée de petites et grandes décisions à prendre. LE problème de Juliette c’est qu’elle est totalement incapable de se décider sur quoi que ce soit. Alors, même à 40 ans, elle demande encore à son père et à ses deux meilleures amies de tout choisir pour elle. Lorsque sa vie amoureuse croise la route de Paul puis d’Etienne, aussi charmants et différents l’un que l’autre, forcément, le cœur de Juliette balance. Pour la première fois, personne ne pourra décider à sa place…

Mon analyse

Je suis allée voir ce film avec ma mère pendant le Printemps du Cinéma et pour être honnête, c’est le genre d’histoires qui passe en téléfilms et que je déteste.

J’avais beaucoup aimé le précédent film d’Eric Lavaine, Retour chez ma mère où on pouvait aussi retrouver Alexandra Lamy dans le rôle principal. Bien que le thème de ce nouveau film ne me plaise pas du tout et que d’habitude, je zappe toute la partie où le personnage se retrouve à confronter ses problèmes et que je revienne au moment où il a fait son choix final, on est allées voir ce film pour sa belle palette d’acteurs. D’ailleurs, j’ai beaucoup de mal à voir Lionnel Astier autre qu’en Léodagan dans Kaamelott.

Le thème du choix devrait pourtant me concerner parce que, dans la vie, j’ai aussi des difficultés à faire des choix, en ayant toujours peur de ne pas faire les bons, même si ils ne sont pas poussés autant que ceux de Juliette, l’héroïne. Toutefois, c’est vraiment un peu gros d’accepter deux demandes en mariage, qui plus est pile au même moment avec deux hommes différents. Mais bon en même temps, ils se présentent tous les deux comme étant l’homme parfait et surtout l’homme de sa vie… Et vous, vous feriez quoi ? En ce qui concerne le personnage de Jérôme Commandeur, je suis complètement fan, c’est le plus drôle (les scènes de « tape m’en cinq » avec son chat sont cultes) certes mais il est aussi tellement touchant, c’est un soutien sans faille pour sa femme.


J’ai bien aimé ce film et le choix final d’Alexandra Lamy est très bon (même si je ne l’aurais pas choisi au début, cependant, c’est tout le but du film). On passe un agréable moment sans que ce soit pour autant le film de l’année.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire