lundi 14 mai 2018

Ant-Man

Titre original : Ant-Man
Réalisation : Peyton Reed
Genre : Super-héros, Action
Année : 2015
Durée : 1h57

Synopsis

Scott Lang, cambrioleur de haut vol, va devoir apprendre à se comporter en héros et aider son mentor, le Dr Hank Pym, à protéger le secret de son spectaculaire costume d’Ant-Man, afin d’affronter une effroyable menace…
(Allociné)

Mon analyse


Une amie m’avait conseillé de regarder Ant-Man, elle qui n’est pas très film de superhéros mais je trouvais qu’il ne payait pas de mine (c’est moche de partir avec des préjugés). Et puis, finalement, j’ai eu l’occasion de le voir et j’ai passé un sacrément bon moment.  J’en ai profité pour le re-regarder quand il est passé à la télévision.

Je pense que, tant qu’un film de superhéros a un humour qui me fait rire (je dis cela parce que parfois, ce n’est pas le cas), il devrait forcément me plaire. Ant-Man ne déroge pas à la règle.


L’histoire d’un homme qui, grâce à un costume spécial, peut prendre la taille d’une fourmi à sa guise, je trouvais l’idée assez surréaliste mais je me suis laissée emporter et Ant-Man m’a convaincu en tant que superhéros. Et puis, tu te dis « quand Michael Douglas joue dans un film, il ne doit pas être si mauvais », ahah ! (quoi que ça ne doit pas forcément être gage de réussite).

En ce qui concerne Paul Rudd, je ne le connaissais que vaguement et principalement dans des petits films mais j’ai adoré le redécouvrir dans ce film, déjà en tant que personnage principal mais aussi par un humour qui semble être un peu le sien aussi dans la vie.

Quant à Evangeline Lily (que j’ai découverte dans Lost : les disparus, série qui me faisait un peu peur, où je ne comprenais rien mais que j’aimais beaucoup), j’adore sa coupe de cheveux dans le film maiiis surtout je suis fan du fait qu’elle joue une femme forte qui ne se laisse jamais marcher sur les pieds voire qui essaie de tout diriger. Je suis maintenant assez impatiente de voir Ant-Man 2 ou Ant-Man et la Guêpe (qui sort le 5 juillet de cette année). Elle aura un rôle plus conséquent puisqu’elle sera au même niveau qu’Ant-Man. J’espère qu’elle sera autant présente que lui dans le film.

Bref, venons-en maintenant au méchant. C’est un méga vilain, un peu à la Harvey Dent du film The Dark Knight : Le Chevalier Noir où un gentil gars devient l’ennemi juré de Batman. Vous voyez le gars qui perd la moitié de son visage (scène d’ailleurs bien horrible) ? C’est bien de lui dont je parle. Ici, le méchant est un gentil qui perd les pédales en perdant le contrôle et en se voyant refuser la toute-puissance (les méchants le deviennent surtout pour cette dernière raison). Ces gens-là, ce sont des gentils qui sont passés du côté obscur de la Force. Ant-Man ou plus communément appelé Doug sort juste de prison pour vol au début du film et de ce fait, il ne se place ni dans le bien ni dans le mal puis, on comprend rapidement qu’il l’a fait pour l’argent parce qu’une petite-fille qui a le même humour que son père l’attend à l’extérieur.

Le personnage de Luis me fait beaucoup rire, lui et sa manière de raconter les histoires, et avec ses potes, ils forment un groupe génial. Quant à Antoinette, la fourmi volante-fidèle destrier d’Ant-Man, j’adore la relation que ce dernier entretient avec elle. Pour le reste, j’aurais aimé qu’il rencontre les principaux Avengers, même s’il fait la connaissance du Faucon, toutefois, ça aurait apporté plus de puissance au film s’il y avait eu des caméos. Même si, encore une fois, le post-générique avec Captain America était pas mal.


J’ai adoré ce film et sur le coup, cela avait été un coup de cœur mais moins en le re-visionnant. Sur le coup, je me suis dit que rétrécir jusqu’à atteindre la taille d’une fourmi, ce n’était pas un pouvoir de fou mais je peux vous dire qu’après ce film, j’ai totalement changé d’avis. Sinon, j’en reviens toujours à eux mais les Gardiens de la Galaxie représentent mes superhéros (et Marvels) préférés

Aucun commentaire:

Publier un commentaire