mardi 27 février 2018

D'après une histoire vraie

Auteure : Delphine de Vigan
Editions : JC Lattès
Genre : Roman
Date de sortie : septembre 2015
Nombre de pages : 486

Résumé
Après le succès de son précédent livre, Delphine est fatiguée et ne parvient plus à écrire. C’est à ce moment précis que L. entre dans sa vie. Mais L. s’immisce de plus en plus dans sa vie au point de l’éloigner de tout le monde et de l’obliger à écrire un livre dont elle n’a pas envie.
« Tu sais parfois, je me demande s’il n’y a pas quelqu’un qui prend possession de toi. »
Mon avis


Je suis tombée sur ce livre à la bibliothèque près de chez moi et j’avais très envie de découvrir cette auteure (non je n’ai pas envie de dire autrice) donc tout tombait très bien. C’est mon premier livre de Delphine de Vigan et c’est une belle découverte.

Ce livre est étrange… pendant une bonne première partie de lecture, j’ai trouvé qu’il tirait en longueur parce qu’il ne s’y passait pas grand-chose mais au final, je trouve que c’est du génie !

Un sentiment d’angoisse et d’enfermement m’a envahi pendant toute ma lecture à cause du personnage de L. dont on se demande d’ailleurs si la narratrice ne l’a pas tout simplement inventé.

Ce roman est aussi troublant. En plus de nous rabâcher que les lecteurs n’aiment que le réel, il nous donne l’impression que ce n’est pas Delphine de Vigan ni Delphine la narratrice qui ont écrit cette histoire et au final, est-ce qu’elle ce qu'elle raconte est vraiment arrivée ? C’est très étrange et instaure un sentiment de malaise que je trouve génial alors que la lecture est terminée. Ou est-ce simplement le « je » qui a un dédoublement de la personnalité ? C’est vraiment le pouvoir de ce livre. C’est remarquable !

Toutefois, il y a tout de même un gros point négatif : trop de répétitions, au point de me demander si je n’étais pas en train de relire la même page plusieurs fois.


Au final, Delphine écrira-t-elle ce roman qui est censé sortir de ses entrailles et raconter une part de sa vie profondément ancrée en elle ? Ou L. lui aura-t-elle dévoré le cerveau avant ? Je vous conseille vivement de lire ce livre pour le savoir !

Ce livre est un coup de cœur parce que lorsqu’on referme le livre, on est soulagé, non pas que ce soit fini mais que ce sentiment oppressant inspiré par L. disparaisse. Il a été adapté par Roman Polanski et la bande-annonce donne l’impression du thriller (je trouve que le genre lui correspond bien). D’ailleurs, j’ai beaucoup pensé à Misery de Stephen King pendant ma lecture, je trouve que les deux livres se rejoignent sur beaucoup d’éléments.



[J’ai lu ce livre l’année dernière mais je ne le chronique que maintenant parce que je voulais voir son adaptation cinématographique (pour en faire une comparaison) mais cela n’a pas encore été le cas. Il me semblait dommage de ne pas pouvoir en parler.]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire