mercredi 9 octobre 2019

Gaston Lagaffe

Titre original : Gaston Lagaffe
Réalisation : Pierre-François Martin-Laval
Genre : Comédie française
Année : 2018
Durée : 1h23

Synopsis

M’enfin ! Gaston débarque en stage au Peticoin.
Avec ces inventions délirantes, il va changer le quotidien de ses collègues.
Chat, mouette, vache, et gaffophone seront au rendez-vous des aventures de notre bricoleur de génie qui ne pense qu’à faire le bien autour de lui mais qui a le don d’énerver Prunelle son patron.
Les gaffes à gogo de notre empêcheur de travailler en rond pourront-elles éviter que le redoutable Monsieur de Mesmaeker rachète le Peticoin ?
(Allociné)

Mon analyse

J’ai profité de mon abonnement sur OCS pour regarder quelques films (mais en vrai, un mois ça passe très rapidement, surtout quand dans la semaine, tu n’as pas forcément trop le temps de regarder des films..) et parmi la sélection, il y avait Gaston Lagaffe de et avec PEF (c’est clairement pour lui que je l’ai regardé). Ensuite, lorsque j’ai vu qu’il y avait aussi Arnaud Ducret, Jérôme Commandeur et Alison Wheeler, j’étais doublement (voire quadruplement) contente et enthousiaste.

On ne présente plus le célèbre personnage de Gaston Lagaffe, créé par André Franquin en 1957 pour une bande-dessinée éponyme, employé de bureau grand fainéant et gaffeur. C’est le roi des situations rocambolesques.

Dans cette adaptation, ils ont choisi l’acteur Théo Fernandez pour l’incarner et la manière dont il a été choisi est assez drôle. Il était venu pour l’audition d’un autre film mais s’est endormi dans la salle d’attente (est-ce qu’on dit « salle d’attente » quand on attend pour passer une audition ? That’s a question !) et ils l’ont pris en partie pour cette raison. Voilà petite anecdote sympatoche !

En ce qui concerne cette adaptation, ce n’est pas le film de l’année mais on passe un très bon moment. Sans que ce soit la grosse éclate, j’ai trouvé les gags gentillets sans être trop lourds, ils sont dosés tout en étant farfelus. On ressent vraiment la patte de PEF. Et puis, les personnages sont attachants, même les plus chiants (à part Monsieur de Mesmaeker). Ce sont des caricatures mais il le faut pour ce genre de film.


Les adultes ne sauront peut-être pas l’apprécier mais les enfants ne peuvent que passer un bon moment avec ce film. Mon âme d’enfant a beaucoup aimé cette adaptation et PEF, ce n’est que de l’amour pour lui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire