samedi 31 mars 2018

La Disparition de Stephanie Mailer

Auteur : Joël Dicker
Editions : Editions de Fallois
Genre : Policier
Date de sortie : mars 2018
Nombre de pages : 640

Quatrième de couverture
     30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’État de New-York, est bouleversée par un effroyable fait divers : le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres.
     L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l’appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration.
     Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque.
     Avant de disparaître à son tour dans des conditions mystérieuses.
     Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer ?
     Qu’a-t-elle découvert ?
     Et surtout : que s’est-il passé vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea ?
Mon avis


Trop excitée de le lire, j’ai commencé La Disparition de Stephanie Mailer en lecture parallèle à Harry Potter et la Coupe de Feu (comme pour The Book of Ivy). Joël Dicker m’avait tellement subjugué avec La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert que je me suis précipitée pour acheter son nouveau roman le jour de sa sortie. Et finalement, j’aurais peut-être pu attendre un peu

On part sur de bonnes bases (enfin façon de parler) avec une disparition et un quadruple meurtre, on sent le bon policier qui va nous tenir en haleine. Et c’est le cas, en partie.

D’abord, pour nous tenir en haleine, ce livre sait TRÈS BIEN le faire ! J’ai été impressionnée par le fait d’avoir du mal à décrocher de ma lecture alors que je le lisais TRÈS lentement… En effet, il y a quelques longueurs dans cette histoire, des moments creux et parfois du « beaucoup pour pas grand-chose ». Mais surtout, il y a énormément de répétitions : on vit le moment, les policiers nous re-racontent ce qu’il s’est passé et le re-re-racontent encore une ou deux fois au milieu de l’enquête. Je vais être un peu crue mais j’ai plusieurs fois eu le sentiment que l’auteur a pris le lecteur pour un idiot. En plus de tout nous répéter, on nous explique aussi des petits détails ou les plus élémentaires. Je ne prétends pas être enquêtrice (ou quoi que ce soit) mais franchement, les explications n’étaient pas toujours nécessaires et se comprenaient aisément facilement. De plus, certains éléments à enquêter ont mis du temps à se mettre en place, par exemple : pourquoi ont-ils mis AUTANT de temps à s’intéresser à Meghan Padalin, la victime « collatérale » des meurtres ? Cela me semblait essentiel… Enfin, le dernier détail qui m’a vaguement embêté est sur la base du « il a l’air sincère », je n’aime pas forcément ce principe du « les yeux disent tout » alors qu’ils se font avoir. On ne connaît jamais vraiment quelqu’un.

J’ai été tellement frustrée pour Anna. Honnêtement, j’aurais… pété un câble depuis longtemps avec un ex-mari et une famille comme les siens. Je trouve d’ailleurs que son histoire n’est pas aboutie, comme si il y aurait éventuellement une suite… Ce serait logique aussi pour certains autres personnages dont on ne connaît pas exactement tous les détails (je reste sur ma faim). Qui plus est, la fin avec Jesse n’apporte pas grand-chose puisqu’aucun indice ne nous avait mis sur la voie tout au long de l’intrigue.

J’ai beaucoup aimé l’histoire autour de Jesse & Natasha mais, par contre, on m’a un peu trop survendu la fin. En parlant de fin… je me suis dit « tout ça pour ça ? », je m’attendais à quelque chose d’incroyable digne de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert mais j’ai été déçue.


Vous l’aurez compris, ce n’est pas un coup de cœur. Toutefois, j’ai BEAUCOUP aimé ma lecture, j’ai été accrochée du début à la fin en ayant du mal à lâcher ma lecture (et à alterner avec Harry Potter). De ce fait, je dirais que c’était tout de même une TRÈS BONNE LECTURE !

6 commentaires:

  1. J'ai très envie de le découvrir, surtout que j'ai lu récemment Le livre des Baltimore qui m'a beaucoup plu. Mais j'ai l'impression que l'auteur se cantonne un peu à un schéma qu'il maitrise, et je trouve ça dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis un peu d'accord avec toi depuis que j'ai lu ce dernier livre ! Mais il a tout de même un style génial ! Tu as lu La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert ? Parce que lui dépasse tout !!!

      Supprimer
  2. J'ai dévoré La Vérité sur l'affaire Harry et Le Livre des Baltimore m'attends dans ma bibliothèque alors que ce nouveau roman me fait déjà de l'oeil... Mais je lis pas mal d'avis un peu déçus en comparaison à La Vérité sur l'affaire Harry Québert.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lis Le Livre des Baltimore, il est vraiment super ! Mais c'est vrai que son dernier... il aurait pu concentrer l'intrigue sur moins de pages et cela aurait été plus fort.

      Supprimer
  3. Pareil ... déçue après Harry Quibert. Trop de longueurs. En revanche, excellent la liste des protagoniste à la fin du livre: ça aide! Ahhh Joël: pourquoi ne pas venir partager avec moi ce dimanche pluvieux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il a la manie de nous donner à lire beaucouuuup de personnages !!!
      Ahahah :D J'aimerais aussi qu'il partage (toutes) ses journées avec moi :D

      Supprimer