vendredi 31 mai 2019

La Famille Bélier

Titre original : La Famille Bélier
Réalisation : Eric Lartigau
Genre : Comédie, Musical
Année : 2014
Durée : 1h47

Synopsis

Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.
(Allociné)

Mon analyse

Après un re-revisionnage de La Famille Bélier alors qu’il passait à la télévision, je me suis dit que c’était l’occasion d’en faire un article. J’étais allée le voir à sa sortie au cinéma et je dois dire que c’est toujours un plaisir de le regarder. D’ailleurs, cette année-là (2014), et comme souvent, il me semble que c’était le seul film que j’avais vu dans la sélection des Césars (cette année (2019) mon préféré est Le Grand Bain, une merveille). Louane, plus connue comme chanteuse a bien mérité son César du Meilleur espoir féminin et pourtant, c’était mal embarqué à la base, je vous explique tout juste après.

Dans ce film, la jeune Louane est face à trois poids lourds du cinéma français : Karin Viard (la mère), François Damiens (le père) et Eric Elmosnino (en professeur de chant, fan parfait de Michel Sardou). Ils incarnent à la perfection leur rôle et nous offrent une très belle prestation. On sent qu’ils se sont investis pour interpréter leur rôle respectif. Pour les autres, ce sont des acteurs que, pour ma part, je ne connaissais pas avant ce film et qui m’ont agréablement surprise.

Toutefois, au tout début du film, celle qui m’a un peu posé problème justement, c’est Louane. Je trouve que son jeu d’actrice n’est pas très bon au début du film et puis, on sent son évolution, elle est de plus en plus à l’aise et c’est un réel plaisir à suivre l’histoire. Parce que, lorsqu’un/e acteur/ice joue faux, j’ai beaucoup de mal à me concentrer sur autre chose et cela vient gâcher le film. Louane évolue autant que son personnage, ce que je trouve très beau. Au final, Louane est une belle révélation malgré un départ cahoteux.

Les scènes sont très belles et certaines nous font réaliser quelle est la réalité pour les sourds. On en a déjà une idée mais on ne peut jamais vraiment savoir totalement. Paula est essentielle à sa famille parce qu’elle est leur voix, elle leur permet de communiquer avec les autres et de les comprendre. Et elle parvient tout de même à concilier sa vie privée et cette sollicitation, même si certaines scènes cherchent à montrer le contraire (enfin je trouve pour ma part). Après, c’est tout à fait normal qu’elle décide de vivre sa propre vie mais wow c’est radical… et nécessaire pour obtenir son indépendance. Les deux parties ont finalement besoin d’être égoïstes pour se séparer.

Entre autre, la mère dit des mots très durs à sa fille sur le fait qu’elle ne soit pas sourde alors que le reste de la famille l’est. Cette partie-là m’a fait très mal au cœur. Quant à la relation entre la meilleure amie et le frère, elle n’était pas nécessaire, je la trouve un peu malvenue. En ce qui concerne Gabriel, on ne le comprend pas ce personnage, il se veut mystérieux mais il en ressort juste relou. Et puis l’histoire d’amour n’est pas folle non plus. Pour ce qui est de l’audition de fin, elle est parfaite (et me fait toujours autant pleurer).

Karin Viard et François Damiens forment un couple incroyable, ils sont parfaits ensemble et très drôles. J’espère les revoir dans un autre film. Avec La Famille Bélier, j’ai aussi adoré redécouvrir les chansons de Michel Sardou dont certaines délivrent des messages forts et sont si belles.


Ce film est toujours un coup de cœur, c’est une magnifique histoire comme on n’en voit pas souvent. On constate que, dans la société, les sourds sont malheureusement mal compris et mis de côté. C’est une autre manière de voir les sourds et les malentendants, et il devrait y avoir plus de films comme ça. C’est aussi un très beau message sur la famille, qu’elle sorte de l’ordinaire ou non. Cette famille, on est obligé de l’aimer, pas forcément de la comprendre (je parle en termes de choix) mais elle est très belle. Je n’hésiterai pas à le regarder encore et encore s’il repasse à la télévision.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire