mardi 27 février 2018

Le crime de l'Orient-Express

Auteure : Agatha Christie
Editions : Club des Masques
Genre : Policier
Date de sortie : 1995
Nombre de pages : 256

Quatrième de couverture
« Le train est aussi dangereux que le paquebot », dit Hercule Poirot…
Le lendemain, dans un wagon de l’Orient-Express bloqué par les neiges yougoslaves, on découvre le cadavre d’un Américain lardé de douze coups de couteau.
L’assassin n’a pu venir de l’extérieur : voici donc un huis clos, le plus fameux, peut-être, de toute la littérature policière, où, pour mener son enquête, le petit détective belge a le choix entre une princesse russe, une Américaine fantasque, le secrétaire de la victime, un couple de Hongrois distingués, l’inévitable colonel de retour des Indes, les domestiques de ce beau monde et le contrôleur du wagon.
Un meurtre incompréhensible, à moins qu’on ne puisse établir que tous ces voyageurs sont moins étrangers les uns aux autres qu’ils ne veulent bien le prétendre…
Mon avis


(En tapant la quatrième de couverture pour cette chronique, je me rends compte que je ne l’avais pas lu puisqu’elle en révèle bien plus qu’elle ne le devrait.)

J’ai ce livre dans ma PAL depuis une éternité et dans la perspective de voir le film de Kenneth Branagh, je me suis lancée dans ce fameux policier d’Agatha Christie que je vénère.

On connaît tous Hercule Poirot par la série télévisée qui met en scène David Suchet dans le rôle du célèbre détective belge mais je ne l’avais jamais lu dans les romans d’Agatha Christie. Pour être honnête, il diffère un peu de l’idée que je m’en étais fait… Je le trouve assez susceptible et vaniteux. Par contre, il est vraiment TRÈS INTELLIGENT ! encore plus que je ne l’imaginais, c’est fou !

Il prend en compte chaque détail comme le ferait tout bon détective mais en tant que lecteur, on ne peut que faire des spéculations en ne touchant ABSOLUMENT PAS au but, je m’explique : les éléments découverts par l’enquêteur nous mènent sur des pistes bien entendu mais on ne s’attend pas aux réflexions encore plus poussées d’Hercule Poirot (c’est mon sentiment personnel). Je suis vraiment épatée.


Un meurtre a eu lieu mais pas que… c’est une véritable machination. On soupçonne tout le monde et on ne soupçonne personne. Et au final, ce n’est pas qu’un meurtre. (Mystère mystère pour préserver le suspense).

On se plonge tout de suite dans l’atmosphère de huis clos de ce train et avec cette sensation que la neige nous encercle et nous étouffe. Quant à la fin, elle est spectaculaire, le climax est total.

C’est un véritable coup de cœur ! On entre tout de suite dans le roman, je ne sais pas comment l’expliquer mais Agatha Christie a le don de me donner le sentiment d’entrer dans une certaine atmosphère. Je suis complètement fan ! Après Dix petits nègres, Agatha Christie m’a encore éblouie, je trouve que c’est une auteure de policiers incroyable et un modèle.


[De la même manière que D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan, j’ai attendu de voir l’adaptation récente de Kenneth Branagh pour en faire une comparaison mais je n’en ai pas eu l’occasion. Et comme je voulais tout de même parler du livre, me voici !]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire