lundi 23 avril 2018

Harry Potter et la Coupe de Feu ūüĒ•

Auteure : J.K. Rowling
Editions : Gallimard Jeunesse
Genre : Fantastique
Date de sortie : 2003
Nombre de pages : 656

Quatrième de couverture
Apr√®s un horrible √©t√© chez les Dursley, Harry Potter entre en quatri√®me ann√©e au coll√®ge Poudlard. A quatorze ans, il voudrait simplement √™tre un jeune sorcier comme les autres, retrouver ses amis Ron et Hermione, assister avec eux √† la Coupe du Monde de Quidditch, apprendre de nouveaux sortil√®ges et essayer des potions inconnues. Une grande nouvelle l’attend √† son arriv√©e : la tenue √† Poudlard d’un tournoi de magie entre les plus c√©l√®bres √©coles de sorcellerie. D√©j√† les spectaculaires d√©l√©gations √©trang√®res font leur entr√©e… Harry se r√©jouit. Trop vite. Il va se trouver plong√© au cŇďur des √©v√®nements les plus dramatiques qu’il ait jamais eu √† affronter.
Mon avis

Dans la continuit√© de notre lecture commune avec Perle (@bookmeaway sur Twitter), on est pass√©es √† La Coupe de Feu et comme de coutume, elle l’a fini BIEN AVANT moi. Ahah !

J’ai d√Ľ mettre un mois √† lire ce livre tout en ayant des lectures parall√®les surtout parce que je voulais que ma relecture soit un plaisir et non une contrainte. Et j’en ai compl√®tement profit√©. Je me souviens l'avoir lu de nombreuses fois quand j'√©tais plus jeune et pourtant, j'ai red√©couvert plein de d√©tails.

Je me r√©p√®te √† chaque fois mais c’est vrai que les films ont un plus gros impact dans mon esprit que les livres depuis de nombreuses ann√©es. Toutefois, je suis heureuse de me dire que ce n’est plus totalement le cas maintenant (surtout qu’avec Perle, on a parfois souvent des d√©bats qui me permettent de faire travailler ma m√©moire et on s’arr√™te parfois souvent sur des d√©tails qui paraissent « insignifiants » mais qui ont tout √† fait leur place dans l'univers HP alors qu’ils sont quelque fois supprim√©s des films. Je ne vous raconte pas les questions totalement loufoques qu’on se pose… mais j’adore !!)

Je ne me souvenais pas que la Coupe du Monde de Quidditch prenait autant de place dans le livre mais franchement, √ßa se d√©guste et elle me fait aimer davantage le personnage d’Arthur Weasley. J’ai aussi ador√© red√©couvrir Winky et retrouver Dobby (dont la relation avec Harry m’amuse beaucoup). J’aime en apprendre toujours davantage sur le fonctionnement de Poudlard avec les cuisines et les elfes. J’aime aussi le fait que les relations entre les personnages soient plus pouss√©es et plus pr√©sentes : je vous parlais de Dobby, mais c’est aussi le cas avec Sirius, on aime √† le voir plus souvent.

Pour ce qui est du retour de Voldemort, il m’a fait « rire » (avec de gros guillemets bien s√Ľr) parce que, pour les bienfaits du livre, il explique comment il a surv√©cu jusqu’ici, etc.. mais je l’ai surtout trouv√© TR√ąS bavard, ce qui n’est pas le sentiment premier que je ressens vis-√†-vis de lui. Par contre, Rogue m’insupporte de plus en plus et pourtant, je l’ai trouv√© tr√®s « digne » √† la fin, il est vraiment tr√®s myst√©rieux. Quant √† Maugrey Fol Ňíil, je trouve que c’est du g√©nie (J.K. Rowling my queen) ; en effet, quand on lit ce livre pour la premi√®re fois, on se dit « Maugrey, il est bizarre mais il est quand m√™me hyper sympa », cependant, quand c’est une relecture, on comprend que tout n’est que manipulation et manigance, c’est juste g√©nial et tr√®s malin, on retomberait presque dans le pi√®ge.

J’ai ador√© les √©preuves qui durent pourtant tr√®s peu de temps dans les livres mais surtout l’avant des √©preuves o√Ļ on voit que Hermione et Ron sont de vrais amis pour Harry. En parlant de Ron, je comprends qu’il ait du mal √† vivre la « c√©l√©brit√© » de Harry mais je suis un peu refroidie de le voir r√©agir jalousement quand ils apprennent que Harry va participer au Tournoi des Trois Sorciers parce qu’il n’a jamais rien fait pour inf√©rioriser son meilleur ami. M√™me si ce n’est pas le cas, je trouve que √ßa fait de lui un mauvais ami puisqu’il ne le croit pas.

L’atmosph√®re de fin est plus que triste, ENCORE PLUS que dans le film. Elle est horrible et je suis partag√©e entre ma tristesse pour C√©dric et ma peine pour Harry (qui m’a touch√© plus que je ne l’aurais cru). Mais cela renforce mon amour pour cette saga et pour ce tome. Entre le premier et celui-ci, j’h√©site √† dire quel est mon pr√©f√©r√© pour l’instant.

C’est un immense coup de cŇďur bien √©videmment. J’ai aim√© red√©couvrir des d√©tails que j’avais oubli√©s et revoir des personnages qui ne sont pas pr√©sents dans les films. A l’inverse, j’aime que certaines sc√®nes du film soient diff√©rentes et « mieux » (toujours avec des gros guillemets) que celles du livre parce qu’elles se concentrent √† l’essentiel. Je suis impatiente que ce tome sorte en version illustr√©e. Je trouve qu’il marque une transition dans les aventures de Harry, le c√īt√© obscur (pas celui de Star Wars) est en place et rien ne sera jamais plus pareil. En y r√©fl√©chissant, c'est le tome que j'ai lu le plus de fois.

ūüĒ•

Titre original : Harry Potter and the Goblet of Fire
R√©alisation : Mike Newell
Ann√©e : 2005
Dur√©e : 2h37

Mon analyse

Pour commencer, il faut bien partir avec l’id√©e que le livre et le film sont deux entit√©s diff√©rentes avec quelques √©l√©ments similaires qui s’y rattachent. Pour l’instant, compar√© aux trois premiers, La Coupe de Feu est le plus diff√©rent. Je me souviens avoir eu le m√™me sentiment la premi√®re fois que j’ai lu le livre et vu le film ensuite.

Apr√®s la mort du vieux Frank, le film d√©bute directement avec le r√©veil de Harry au Terrier des Weasley sans que l’on ne voit ces derniers faire irruption de mani√®re impromptue chez les Dursley ce que je trouve vraiment dommage parce qu’elle offre des sc√®nes tr√®s dr√īles et c’est la premi√®re fois depuis le d√©but des adaptations que la « famille » de Harry n’appara√ģt pas √† l’√©cran. Toutefois, vu que le livre est assez imposant, on comprend que beaucoup de sc√®nes aient √©t√© supprim√©es et que le temps se soit consid√©rablement r√©duit. On comprend mais √ßa enl√®ve quelque chose √† l’Ňďuvre…

Le plus gros changement concerne la famille Croupton. D√©j√† (et c’est encore une fois bien dommage), nous ne faisons pas la connaissance de Winky, l’elfe de maison de Barty Croupton et de ce fait, on ne revoit pas Dobby (& Harry, Ron et Hermione ne se rendent pas aux cuisines). Ce sont typiquement des sc√®nes que j’aurais aim√© voir !!! Maintenant, revenons-en aux Croupton. Ils n’ont pas la m√™me histoire dans le livre et dans le film en partie √† cause de l’absence de Winky (mais je ne vais pas entrer dans les d√©tails et peux juste vous conseiller vivement de lire le livre). Toutefois, vous comprendrez bien que ne pas avoir la m√™me histoire dans les deux entit√©s emp√™che le spectateur de conna√ģtre au maximum plein de d√©tails de la saga.

Une des choses qui me manque √©galement et que j’avais beaucoup aim√©e dans le livre, c’est la venue de Mrs Weasley et de Bill pour soutenir Harry avant l’√©preuve finale du Tournoi des Trois Sorciers. Cette sc√®ne me met les larmes √† chaque fois quand Harry les d√©couvre et ressent leur soutien. D’ailleurs, pour ce qui est de Harry, il n’assiste pas √† tous ses cours mais cela a lieu dans chaque adaptation, ce qui me g√™ne surtout c’est qu’il ne donne pas l’impression de chercher beaucoup d’informations ou de travailler sa magie avant les √©preuves comme il le fait tr√®s bien dans le livre. Toujours en ce qui concerne notre h√©ros, je trouvais g√©nial la sc√®ne de fin entre Harry et les jumeaux Weasley dans le livre et qui renforce les liens entre tous ces personnages mais malheureusement, elle n’a pas lieu… Toutefois, j’adore l’ajout de la sc√®ne de danse avec McGonagall, elle est vraiment g√©niale. Le malaise de Harry et Ron face aux filles m’a aussi beaucoup fait rire, ils ressemblent plus √† des petits gar√ßons compar√©s √† C√©dric, Krum ou encore les jumeaux Weasley. Maiiiis leur tignasse, c’est pas possible ! Entre Harry, Ron, Fred et George, j’ai eu souvent envie de les recoiffer, en particulier Harry. Quant √† Dumbledore (transition improbable), je trouve qu’il est plus dans la retenue et croit moins en Harry dans le film. Alors que dans le livre, un seul mot de Harry le fait avoir une pleine confiance en lui, ici, c’est diff√©rent, il faut souvent montrer patte blanche.

En parlant de fin, ce n’est PAS DU TOUT la m√™me atmosph√®re entre le livre et le film. Dans l’adaptation, ils sont tous gais de se dire au revoir et tout alors qu’on est bien plus touch√© dans le tome par le fait que Voldemort soit de retour et que C√©dric Diggory soit mort. Par contre, je dois l’avouer, quand on voit partir la diligence de Beauxb√Ętons et le navire de Durmstrang √† la fin du film, je ressens toujours la m√™me √©motion… √ßa me fait toujours un petit pincement au cŇďur parce que c’est la fin d’une aventure (m√™me si pas vraiment puisqu’il y a une suite enfin vous voyez ce que je veux dire ?) mais c’est un sentiment √©trange qui me fait aussi aimer encore davantage cette saga. Ce film (comme le livre) marque la fin d’une innocence et le d√©but des t√©n√®bres. On sent r√©ellement une transition dans la vie de nos jeunes h√©ros.

Pour aller vite dans les diff√©rences, on voit moins Drago Malefoy dans l’adaptation, Harry, Ron et les Weasley ne vont pas dans la loge du ministre pendant la Coupe du Monde qui est d’ailleurs beaucoup plus rapide, le personnage de Ludo Verpey a √©t√© TOTALEMENT supprim√© ainsi que ses sc√®nes bien entendu dont certaines ont √©t√© interpr√©t√©es par d’autres personnages, la violence du dragon est diff√©rente car bien plus impressionnante, Neville remplace Dobby pour aider Harry (je suis contente qu’ils l’aient choisi comme aide), il n’est pas question d’examens et on n’apprend pas ce que Voldemort a fait pendant toutes ses ann√©es d’errance.


J’aime TOUS LES FILMS de la saga donc c’est un coup de cŇďur bien √©videmment. J’ai vu ce film de nombreuses fois mais moins que les trois premiers et plus que les quatre derniers. Il y a des sc√®nes spectaculaires qu'on aime √† se rappeler, personnellement, je pourrais revoir infiniment l'arriv√©e des Beauxb√Ętons et de Durmstrang ou le bal de fin d'ann√©e (la totalit√©) ou encore celle du cours de Rogue (moins spectaculaire mais tellement dr√īle). Bref, je suis fan !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire